L'Auberge Virtuelle

Comment bien commencer le JdR en ligne?

J’ai 2 questions :

  • Les divers jeux, notions et mots : comment les connaître ? Un glossaire ?

  • Comment techniquement jouer en ligne ? Que faut-il avoir : discord, roll20… ? Savoir s’en servir, à quel point ?

Pour la première c’est un peu comme pour toutes les activités en faisant un tour sur http://www.legrog.org/ un site avec d’infos sur les jeux, les systèmes etc …
Après les sites comme c’est https://www.cestpasdujdr.fr/ font découvrir des jeux ou des systèmes sous un autre jour.

Pour la deuxième, si l’on est joueur on va souvent suivre le MJ qui indiquera quelle plateforme(s) il va utiliser pour tel ou tel jeu.

Youtube regorge de chaîne qui consacrent beaucoup de temps à expliquer l’utilisation des différents outils.

1 J'aime

Hello !
après pas mal d’années, je te déconseille Roll20 qui est un système vieillissant, mal suivi et surtout pas vraiment intuitif dans certaines conditions.
Roll20 peut éventuellement convenir si tu souhaites rester dans du système connu (D&D, PF, Cthulhu…) car les templates de feuilles de personnages sont globalement à jour.
Sinon, à moins que tu ne soit doué en code HTML/CSS, tu n’as quasiment aucun moyen de modifier les feuilles disponibles.

Actuellement, j’utilise Astral Virtual Table Top qui me semble beaucoup plus simple à mettre en oeuvre, en plus de proposer des outils de feuilles de personnages utilisables avec un minimum de boulot.

Sinon, pour l’audio, Discord a le mérite d’être simple à utiliser et offre des possibilités intéressantes pour des salons privés…
Mais tout ça dépend aussi beaucoup de quel type de JdR tu souhaites mettre en place.
Les outils pour du crawl ne sont pas les mêmes que pour du narrativisme ou de l’enquête horrifique… il faut déjà voir de quoi tu as besoin.

Merci pour vos réponses.

Pour le logiciel, il faut que tout le monde autour de la table (virtuelle donc) l’ait, non ?
Du coup c’est un peu Roll20 par défaut ?

Si je dais MJ, ce sera probablement sur mon jeu, relativement classique mais simple. Les jets se font sur une des 5 caractéristiques /20, avec des bonus-malus de compétences ou contextuels. En fait, j’ai l’impression de nécessiter très peu d’outils : de quoi afficher des images (très peu : plutôt sans cartes…), de quoi lancer des dés (résolution manuelle avec beaucoup interprétation). Limite je pourrais me passer de Roll20 ou équivalent… mais c’est quand plus pratique d’avoir tous les outils réunis pour faire une partie.
Après, je réalise que ce serait intéressant pour mon jeu d’avoir la marge de réussite ou d’échec indiquée… quoi que c’est juste une soustraction à faire.

Pour Astral VTT j’essaierai de trouver le temps de regarder comment ça fonctionne

Tu as en effet deux solutions pour des tables virtuelles : soit un client à installer sur les machines du MJ et des joueurs (comme Fantasy Grounds), soit un website où il ne suffit que de créer un compte pour pouvoir rejoindre les parties (Roll20, Astral…).
J’ai testé les deux, je préfère largement la seconde option qui est moins exigeante techniquement si tes joueurs n’ont pas envie de s’investir dans la bricole informatique.

Pour ton usage, Roll20 peut effectivement suffire mais tu ne pourras probablement pas gérer de feuilles de personnages sur la table virtuelle, à moins de la coder en HTML/CSS.
Donc il faudra jouer comme pour une partie réelle, avec des feuilles papier pour les PJ et les PNJ. Ca marche aussi. En gros, tu n’utilises Roll20 que pour afficher tes handouts et gérer les dés.

Pour les dés, tu peux aussi, dans Roll20, coder des macros simples mais il faut passer par une feuille de personnage pour gérer les variables. Donc, si tu joues sans feuille virtuelle, à chaque fois qu’un joueur voudra faire un jet, il devra taper de la ligne de code à la main pour lancer les dés. Crois moi, à la longue ça peut vite péter le rythme d’une partie quand tout le monde attend qu’un joueur balance son /roll [2d20+6]!kp>19 , en devant réfléchir à chaque fois à la syntaxe du truc pour intégrer les modificateurs.

Astral est beaucoup plus simple pour ça car tu peux coder des macros très simplement, ajouter des variables à la volée et surtout créer des boutons d’action rapide qui lancent automatiquement les dés (il suffit de coder le truc une fois pour toutes au départ). Le principe permet de conserver le rythme narratif sans se polluer avec l’outil. Ca demande un poil de boulot au début, mais après, ça roule tout seul.
Si ça t’intéresse je peux te faire une démo un de ces soirs.

1 J'aime

Mon idée, c’était plutôt de demander du 1D20 quasi exclusivement. En plus si je veux faire ça mieux, comme j’ai beaucoup de contextualisation donc de bonus-malus incodables, faut toujours additionner à la main ou faire le calcul.
Après, moins on a à aller rechercher sur la fiche, mieux c’est.
D’ailleurs ça permettrait d’avancer mon jeu de faire des fiches perso et de tester la mécanique informatique. Je pense que je vais tester ça rapidement. Peut-être sur Astral + Roll20 (je crains que la plupart des personnes ont Roll20 et que ça les fasse ch*** si je leur demande de s’inscrire et d’utiliser une autre plate forme).