L'Auberge Virtuelle

Contre ça, horreur et amitié dans l'univers de Stephen King

ca
Salut à tou.te.s,

je suis à la recherche de personnes pour jouer-tester une création personnelle dans l’univers de Stephen King. Ce sujet sert avant tout à se connaître et à trouver des dates pour jouer.

Le jeu est inspiré par les oeuvres de S. King, ça en particulier, mais aussi toutes les œuvres en rapport avec la tour sombre (toutes en fait!). Il n’y a cependant pas besoin de connaître l’œuvre pour apprécier.

C’est un jeu descended from the queen (narration libre, pas de MJ), où des adultes retournent affronter le monstre qui les a terrorisés lorsqu’ils étaient enfants. Un jeu d’ horreur donc, mais aussi, et surtout, d’ amitié. L’objectif est de raconter les liens de ce groupe de loosers, et comment la nécessité a créé une amitié indéfectible. L’originalité est que le jeu se joue à plusieurs époques (à l’âge adulte et à l’age enfant). C’est aussi une tentative pour jouer de l’horreur avec for the queen. Une attention particulière a été apportée à la sécurité émotionnelle : on peut aller loin dans l’horreur sans y perdre pied.

Derniers détails : Parties one shot d’environs 2 à 3 heures. Le jeu n’est pas ouvert aux personnes mineures. Ce serait intéressant de jouer à moins 3 à 5. Audio sur discord et cartes sur l’appli forthedrama.com.

A bientôt j’espère,
Nitz

4 J'aimes

Ça m’intéresse !
Ça serait bien de se caler une partie en soirée (pour l’immersion).
Ça serait plutôt jeudi soir, ou mercredi.
Ça reste cependant possible certains après-midi pour moi.
Ça t’irait ?

ça m’intéresse ! A voir selon quand tu veux le faire.

Très intéressé, mais je suis déjà sur une autre partie, pendant mes créneaux.

Mais, si tu reposes une date dans le futur, je voudrais bien en être. :+1:

Voici un framadate avec mes créneaux de dispo pour le mois d’octobre : https://framadate.org/6bvRvSzFdgjjVzRF

Répondu ! Avec plus ou moins de certitude pour certaines dates.

Répondu aussi ! :blush:

@Peter_Replik @Fabien_C @jaimesbonde007 si Fabien fait l’effort on pourrait jouer samedi 12 à 21h

Ca marche pour moi

J’en saurai plus d’ici vendredi.
Mais il y a de bonne chance que cela ce fasse.

Salut !

Du coup, c’est bon pour ce soir ? :slight_smile:

Les augures sont bonnes pour moi. Ça va le faire !

1 J'aime

Hourray ! Rdv ce soir à 21h. @jaimesbonde007 c’est pour toi aussi ? On aura une cinquième personne en plus, qui est novice en jdr et vient par intérêt pour le thème !

oui c’est ok @Nitz ! C’est sur le discord de l’auberge ou un autre ?

Discord de l’Auberge, salons Tentacules !

Je risque d’être en retard de 20 mn le temps de coucher l’animal. Commencez les explications pour les néophytes, je n’en suis pas à mon premier « Queen-like ».

Petit bilan à chaud pour ce premier playtest.

Tout d’abord, merci à Marisol, @Peter_Replik, @Fabien_C et @jaimesbonde007 pour leur présence inspirée et inspirante.

En terme de test, il s’agissait de mettre à l’épreuve :

  • que le jeu, basé sur for the queen, soit capable de motoriser de l’horreur
  • qu’à l’instar du roman, on passe facilement d’une époque à l’autre (enfance/age adulte).
  • que les questions soient bien orientées, à la fois inspirantes et compatibles avec les deux époques

Pour la première question, il semble évident que for the queen est capable de motoriser de l’horreur.

Sur dix questions testées, pour une partie de 2h environs, aucune n’a été Xée et on aura peu entendu de très longues hésitations ou soupir avant d’y répondre. Nous avons joué deux tours, un tour en tant qu’adultes, un tour en tant qu’enfants (et l’épilogue), et les cartes se sont très bien adaptées aux deux époques.

Cependant, à plusieurs reprises les joueuses ont ressenti une frustration, se sont retenues de poser des questions, du fait du découpage temporel. Il a été suggéré de laisser l’opportunité à la joueuse de choisir sa temporalité et/ou d’ancrer les cartes dans une temporalité mais que les questions des joueuses, elles, concernent le futur et les conséquences si on est dans le passé, ou le passé et ses mystères si on est dans le présent. Ces deux solutions sont élégantes et mériteront d’être essayées.

Une joueuse pointe aussi la difficulté de ne pas « refaire l’histoire », c’est-à-dire faire une simple resucée de ça. A ce titre, il faudra voir ce que donneront les playtests des cadres alternatifs.

1 J'aime

Contrairement aux autres jeux (dont l’original) où le besoin de nommer les personnages n’était pas présente, j’ai ressenti ce coup-ci un manque.
Pour plus de clarté car nous sommes tous des enfants (collégiens) ET des adultes (avec un emploi) donc nous n’avons pas forcément une fonction ou une caractéristique permettant de qualifier le perso. Et pour le coup la formulation « le perso de machin » est plutôt contre-immersive.

Il pourrait donc être intéressant de nommer son personnage lors de la première carte jouée.