L'Auberge Virtuelle

Happy Together [Discord] 4 joueurs *FULL*

One-shot
#1

Nous jouerons donc à quatre : @etienne.bar, @Ethelen, @Nitz et moi-même.

Le vocal sera sur le Discord de l’Auberge, salon “Sphynx” (un autre jeu à atmosphère, j’en ferai un à l’occasion).

Le jeu ne nécessite pas de lancer de dé mais le partage de médias peut être utile, je vais donc choisir un tableau virtuel (un autre que Miro, pour tester) dont je vous enverrai le lien d’ici-là.

Aucune connaissance du jeu n’est requise, et la seule préparation que je vais vous demander est de choisir un média (image, musique, texte court, extrait de film, etc.) mais cela peut être également un simple mot, un parfum ou un sentiment, bref un support qui servira d’inspiration au démarrage de notre voyage. La référence à une fiction existante est déconseillée.

Pour la suite, c’est du prêt à jouer, vous n’aurez qu’à vous laisser guider par ma douce voix…

7 Likes
#2

Bonjour,

Je vais devoir annuler pour ce soir. Je suis HS et compte me coucher tôt.

Désolé de vous faire faux-bond. J’espère que çà n’est que partie remise.

#3

C’est noté. Personnellement je peux reporter comme maintenir.
@etienne.bar et @nitz que souhaitez-vous faire ?

#4

C’est toi qui décide ! Moi, je te suis.

#5

On a eu du mal à trouver une date, ce qui incite à maintenir. Mais perdre @Ethelen c’est triste, et, par ailleurs, je suis grave à la bourre dans l’orga de la murder party que je fais jouer ce week-end, donc, bon… Si on arrive à retrouver une date dès maintenant je suis plutôt pour reporter.

Je relance un sondage (j’ai mis que les dates où ça m’allait, ça en fait pas mal quand même) :
https://framadate.org/OGEMrmXoKYqXJ8lf

#6

C’est vrai qu’on a eu du mal à trouver une date…

Sondage rempli, je suis moins dispo que @Nitz (j’évite d’enchaîner deux soirées de JdR de suite pour éviter de me transformer en zombie) le 3e jour, mais on a des dates communes.

#7

Ok @Ethelen à toi de jouer, on est parti sur un report.
Étant en congés du 7 au 12, ce sera après dans tous les cas (cf. Le framadate).

#8

Et on a simplifié le choix de date à l’extrême… :yum:

#9

Argh. On n’a aucune date où on est 4.

Au mieux, faites en une ce soir et on en refait une seconde ultérieurement (quitte à ce qu’il y ait d’autres personnes).

Avec un peu de chance, quelqu’un peut aussi prendre ma place ce soir.

Désolé pour ce désagrément.

#10

Hum… à part le 15 mai où l’on est au moins 3, c’est vrai que c’est compliqué. Des propositions ?

#11

Au final, que fait-on, chers complices ? On fait quelque chose à 3 le 15 mai ? C’est mercredi prochain !

#12

Oui, faites donc. Je prendrai un autre train, ultérieurement. ^^

#13

@Nitz et @etienne.bar nous jouerons donc ce mercredi à 21h30, prévoyez une petite tisane et un coussin confortable. Je jouerons sur un des salons de l’auberge.

#14

Pour la tisane, je vous propose verveine avec un soupçon de miel, peut-être un peu de thym pour moi car les pollens m’irritent un peu ce printemps-ci. Pour le coussin, je ne sais pas encore si je choisis le confort acoustique de mon bureau et sa chaise ergonomique, ou bien le canapé du salon et ses possibilités de vautrage…

Bigre, je n’aurai jamais autant préparé une partie !

Ceci dit, Fabien, ne serait-il pas de bon ton (on avait fait ainsi avec Gaël) d’amener des médias ? On avait pris comme initiateur de fiction une chanson, et ça avait super bien marché.

A mercredi !

#15

Exact, j’en avais parlé plus haut, je le remets.
Et je vais prendre un tableau collaboratif light (sans inscription, ni invit).

1 Like
#16

Bon, moi j’ai beaucoup aimé. C’était ma deuxième partie et j’ai retrouvé les mêmes sensations positives que la première fois. La proposition ludique de ce jeu est à la fois surprenante et vraiment classe : la bienveillance. Malgré que l’on icarne des gens du commun dans des lieux et des situations communs, on n’a pas du tout l’impression de jouer à “plus belle la vie rpg”. L’auteur a bien cerné l’importance des sensations dans la narration, et les personnages sont poussés à avoir des buts à la fois simples et à la fois nobles. Ce sont des héros du quotidien, des personnes sommes toutes banales, mais dont la rencontre va ensoleiller la vie. Une belle bouffée d’air dans un monde de brutes. Merci @Fabien_C, merci @etienne.bar, et… Merci @Willox :wink:

On a eu un peu de mal à s’approprier tous les concepts et les phases du jeu, ça a été un peu plus long que prévu, et on a dû accélérer drastiquement notre scène finale.

Mini-CR :

La scène se passe sur la presque-île du Frioul, en face du vieux port de Marseille. C’est une île aride, peuplée d’originaux. Non loin se trouve le château d’If où Dumas place une partie de l’action du Comte de Monte Cristo…

Antoine, un chauffeur de bus ronchon qui voudrait renouer avec sa fille, est venu pêcher avec sa glacière et sa bouteille de rosé. On sent les embruns et la garrigue, la rocaille rêche et chaude sous la peau des pieds. On entend les mouettes et les goélands. Au loin, quelques bruits du vieux ports sont portés par le mistral. Une femme arrive avec ses grands yeux très clairs et son gros appareil photo argentique. Elle demande à Antoine si elle peut le prendre en photo. Ce dernier accepte. La conversation s’engage autour d’un verre de rosé. Alice est une promeneuse, elle souhaite aider les gens. Antoine voudrait retourner à Cassis. Soudain ce moment est déchiré par une fermeture éclair. Antoine et Alice remarquent alors une tente de surplus militaire plantée dans la garrigue. En sort une toute jeune fille, cheveux court et mulet, perciengs et tatouages. Elle les salue puis part uriner un peu plus loin. Lorsqu’elle revient, Alice la prend en photo devant la mer. Les trois parlent de tout et de rien, de la vie, des voyages, de l’enfance… Brinja est jeune slovène au passé douloureux. Elle cherche un logement et peut-être une famille de substitution. Elle crois souvent Antoine dans les transports quand elle guide les touristes dans la vieille ville. Spontanément, Alice propose à Brinja de venir habiter chez elle. Un peu gênée, Brinja finti par accepter.

Dans la scène finale, on retrouve Antoine râlant sur les cartons, les bouchons, les taxis, les impôts, mais bien heureux d’aider cette fille. Comme il aurait aimé le faire pour la sienne… Brinja est amusée par l’attitude d’Antoine. Alice les accueille avec un bon plat de curry doucement relevé, dans son grand et bel appartement du vieux Marseille. Autour du repas et d’une bouteille de rosé, les langues se délient et les complicités se créent.

On évoque quelques clichés du futur : une partie de belote, une partie de pêche, une randonnée à Cassis… Antoine ronchonne, Alice contemple. Entre eux deux, Brinja s’ouvre au monde.

2 Likes
#17

Très honnêtement, on aurait beaucoup gagné à faire les personnages par mail ou à dédier une petite séance pour cela.
J’ai vraiment eu du mal à m’installer dans la partie, j’étais fatigué, en dehors de mes Folandes habituelles, bref loin de ma zone de confort.
J’ai beaucoup moins contribué que mes pairs à rendre cette partie intéressante, sauf peut-être vers la fin. Mais c’était une expérience originale.

#18

Merci à tous les deux pour la partie, j’ai trouvé que cela a bien tourné, sans avoir précédemment animé le jeu et donc en balançant le déroulement de partie à la volée.
J’ai particulièrement apprécié les phases de contemplation / visualisation qui m’ont rappelé des expériences de transe hypnotique.
Bref, une expérience singulière pour un jeu inhabituel dans le paysage rôliste.

@Willox Nous avons testé le mode léger : juste le canal voix sur le téléphone et au début l’écran pour les images / vidéos d’inspiration. Prise de note papier.

1 Like