L'Auberge Virtuelle

Jargon de l'auberge

À modifier et à compléter.

Actual Play (AP) : enregistrement audio ou vidéo de partie. Dans l’usage anglophone original, il s’applique également aux comptes-rendus rédigés.

AFK : Away From Keyboard, généralement utilisé pour indiquer une absence temporaire du participant, qui doit quitter momentanément son ordinateur. Parfois suivi d’une durée (« 30s » -> 30 secondes, « 1 min » -> 1 minute) ou d’une raison (« tél » -> téléphone, « bio » -> toilettes).

Bac à sable (Sandbox) : cadre de jeu dans lequel les personnages joueurs peuvent évoluer librement, choisir leurs objectifs. Le scénario (au sens de suite de scènes ou d’évènement pré-établis) se modifiant en conséquence de leurs actions.

Campagne : une suite de parties formant des histoires successives plus ou moins liées. Souvent avec les mêmes personnages, qui vont évoluer sur le long terme. Peut s’opposer à « one-shot ».

Campagne fermée : suite de parties cherchant à conserver le même groupe de joueurs du début à la fin, le plus souvent en n’acceptant plus l’arrivée de nouveaux joueurs après la première session.

Campagne ouverte : campagne dans laquelle la composition du groupe de joueurs peut varier du tout au tout d’une partie à l’autre. Parfois avec les mêmes personnages interprétés par d’autres joueurs, parfois avec des personnages différents.

Carte X : dispositif de sûreté émotionnelle visant à éviter les sujets pouvant mettre un participant à la partie mal à l’aise. La mise en œuvre et les conventions d’utilisation varient d’une table à l’autre, mais le principe est souvent de pointer du doigt une carte marquée d’un X ou d’écrire X dans le canal de discussion instantanée afin de signaler un malaise, suite à quoi les autres participants s’efforcent de changer de sujet.

CR : compte rendu d’une partie.

D&D : Donjons & Dragons. Le premier des jdr. On y fait aussi référence en l’appelant « le jeux de rôle le plus ancien » ou le « Grand Ancien ».

Discord : logiciel gratuit de discussion instantanée conçu à la base pour les communautés de joueurs, pour échanger vocalement ou par écrit.

Fate : système générique mettant en avant la narration et les personnages. Sa mécanique fonctionne notamment grâce à des aspects, des prouesses et des échanges de points représentés par des jetons. Il utilise quatre dés Fudge. FATE était l’acronyme de « Fantastic Adventures in Tabletop Entertainment ». L’acronymie est supprimée avec la version trois des règles et l’abandon du nom tout en majuscule pour l’usage officiel actuel : Fate. Une version des règles simplifiée existe : FAE (Fate Accelerated Edition), Fate édition accélérée en VF.

Fluff : désigne un texte décrivant le cadre de jeu.

Foundry : Foundry Tabletop, application de table virtuelle

Fudge (dés) : (dF en abrégé) : des dés a six faces avec deux faces « – » (moins), deux faces « 0 » (zéro) et deux faces « + » (plus).

Fumble : échec critique

G+ : Google+, ancien réseau social ayant fermé en avril 2019 qui hébergeait auparavant l’Auberge Virtuelle.

Hangout : Google Hangouts, un logiciel de visioconférence.

Joueuse : utilisation du féminin de joueur pour désigner une personne jouant (ici au jdr) indépendamment de son genre. Il s’agit de rappeler symboliquement qu’actuellement notre loisir est plus difficile d’accès (euphémisme) pour les femmes que pour les hommes, sans qu’il n’y ait de raison valable à cela, que certains des joueurs sont des joueuses et qu’elles ont elles (évidemment !) leur place. (Pour en savoir plus, un article plus détaillé présentant le points de vues de personnes faisant une démarche proche.) Dans certains cas, joueuses est utilisé pour désigner l’ensemble des participant·e·s au jeu, dans d’autres, tou··te·s à l’exclusion du · de la ou des MJ.

Let’s Role : application web de table virtuelle

Map : carte géographique ou plan

Matrix : système de discussion instantanée et audioconférence

Miro : site de création collaborative de diagrammes, anciennement RealTimeBoard.

Meujeuter : mener une partie, voir MJ ci-dessous.

MJ : meneur ou meneuse de jeu, maître de jeu (MJ) ou maître de cérémonie (MC) parfois. (anglais: game master, GM, storyteller, dungeon master, DM), animateur de la partie, qui décrit les situations, prend en compte et arbitre les actions des joueurs, et incarne les personnages non-joueurs

Mumble : logiciel d’audioconférence.

Narrativo-vegan : expression utilisée le plus souvent de façon ironique pour caractériser un jeu cherchant à sortir des sentiers battus de par son originalité. Peut être utilisé par métonymie pour désigner une personne jouant à un tel jeu.

One-shot (OS) : anglicisme désignant une partie totalement indépendante, dont les personnages ne seront pas réutilisés ultérieurement dans une autre partie. Peut s’opposer à campagne.

OSR : old-school renaissance, ou old school revival, désigne un courant créatif de jeux de rôle sur table qui a commencé en s’inspirant de certains éléments des premières éditions de Donjons & Dragons, avant de se diversifier pour former un style de jeu moderne à part entière. Les jeux de ce courant on souvent en commun des personnages simples, la revalorisation des décisions prises en jeu sur les règles, l’exploitation des capacités de réflexion des joueurs, des situations dangereuses pour les personnages, une haute mortalité de ces derniers et une utilisation fréquente de tableaux aléatoires comme source d’inspiration.

PbtA : Les jeux “propulsés par l’apocalypse” (Powered By The Apocalypse en anglais) sont des jeux de rôles qui partagent la même « structure ». On les rapprochent du mouvement « narrativiste » qui a tendance à s’éloigner de l’origine « jeux de guerres » (wargame et jeux tactiques avec figurines) du jdr, pour s’inspirer plus du conte pour élaborer ses mécaniques. Au départ c’était le jeu Apocalypse World de Vincent Baker. Un jeu au thème “post-apocalyptique”. Très rapidement, des jeux « propulsés à l’apocalypse » sont apparus sur le marché, dont plusieurs connaissant un important succès. On fait parfois des références au système de jeu en mettant 2d6 + quelque chose. :slight_smile:

Pex, pexer : voir XP

PJ : personnage-joueur, personnage-joueuse PJ (anglais : player character, PC) : expression utilisée pour désigner soit un personnage incarné par un joueur (l’expression plus exacte serait alors « personnage d’un joueur »), soit, par abus de langage (à éviter si on veut rester clair), un joueur qui incarne un personnage par opposition au meneur de jeu.

PNJ : personnage non-joueur généralement incarné par le MJ, auquel les personnages des joueurs et joueuses sont confrontés dans le jeu ; il s’agit des alliés, adversaires, figurants, monstres et créatures.

RealTimeBoard : voir Miro.

Rolisteam : application de table virtuelle, anciennement Rolistik

Roll20 : application web de table virtuelle et communauté de joueuses.

Setting, Background, BG, décor : « arrière-plan », anglicisme désignant la toile de fond.
1. L’univers du jeu, le cadre de campagne.
2. Dans le cas particulier du background d’un personnage, cela désigne sa personnalité (ce qui forme sa personne à l’exclusion de son apparence et ses capacités physiques) : son passé, ce qu’il a vécu avant le temps de la partie.

Table ouverte : une partie qui permet de laisser aller et venir les joueurs et joueuses pendant la session. Très pratique pour la découverte.

Table virtuelle : logiciel (parfois sous forme d’application web) facilitant la pratique du jdr à distance.

XP : points d’expérience, mesure de la progression des personnages dans certains jeux

10 J'aimes

C’est franchement une très bonne idée ce lexique.

Je vais juste faire mon puriste sur l’OSR. Le but de ce mouvement n’est pas tellement de reproduire les règles du Grand Ancien D&D (Donjons et Dragons) dans ces versionss 1 et 2 ième édition, que de bidouiller des mécaniques en réaction à D&D 3.5.
Le but ultime étant de reproduire une expérience de jeu proche de se que certain ont vécu, ou pense que l’on vivait dans les premières années du JDR. Évidemment il y a beaucoup de bidouillages des vieux D&D dedans, mais il y a surtout une philosophie du “System does not matter that much, players do”, des règles minimalistes où le but est de se servir de son ingéniosité de joueur (le player skill) pour éviter le plus possible de jeter les dés.

tu vas donc trouver des jeux comme Lamentation of Flame Princess qui sont des adaptations et clarifications des vieilles règles de D&D, que des jeux comme Into The Odd qui partage entièrement la philosophie OSR, mais donc la mécanique s’est quand même pas mal éloigné de D&D.

2 J'aimes

Par ailleurs j’ai basculer ton premier message en mode “Wiki” se qui permet à tout le monde de l’éditer.

1 J'aime

Il y a des bacs à sable avec scénario donc j’ai corrigé comme suit.

Et moi je me suis fais éditer, mon édition de l’OSR huhuhu. Que j’ai contre édité mouahahah. La guerre des définitions a commencé… Remarque je trouves que ça marche bien.

Si un terme vous manque n’hésitez pas à aller voir ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Lexique_du_jeu_de_rôle
J’ai été étonné par l’exhaustivité de ce lexique.

1 J'aime