L'Auberge Virtuelle

[MotW] Konshuu no Bakemono

MotW
PbtA
#1

Dans un parc de la banlieue d’une grande ville japonaise, une jeune fille, lycéenne à en juger par sa tenue, en train de lire tranquillement un livre alors que la journée se termine. Quelque chose de proche attire son attention. Elle range son livre, se lève pour quitter l’endroit, mais c’est alors que quelque chose sort des buissons proches et se jette sur elle, projetant des gerbes de sang.

Lundi matin, lorsque Hitomi Maho (mage, @Axel) et Yoshi Aiko (élue, @etienne.bar) arrivent au lycée, une étrange rumeur court et l’ambiance est pesante : leur camarade, la jolie Hayato Yuri a été retrouvée assassinée dans un parc non loin.
Durant la matinée, la police vient interroger les élèves, réconfortés autant que possible par des professeurs compatissants.

A midi, les chasseurs se rendent dans le parc, où ils voient la police scientifique ranger leurs affaires, laissant un officier garder la zone le temps que des employés viennent nettoyer les lieux.
Ils n’apprennent pas grand-chose aux premiers regards, mais quand Maho utilise sa magie pour se plonger dans une vision du passé, il assiste à la scène, montrant un très gros chien, peut-être un loup, se jeter sur la pauvre Yuri avant de fouiller ses affaires et engloutir les restes de son bento. Peu d’informations, pour l’instant, mais une intuition que la créature est intelligente.

Dans l’après-midi, l’ambiance est toujours maussade dans les différents clubs et activités auxquelles les lycéens prennent part. Une rumeur de bête féroce commence à devenir insistante.
Après les cours, Aiko cherche des informations sur le trajet de la bête, et tombe sur un ancien dojo abandonné. Elle s’y rend et tombe sur le bourrin de sa classe, Hamano Shinji, qui sirote des bière avec deux potes. Voyant une fille débarquer ici, ils font les gros lourds, mais c’est sans compter sur les talents d’Aiko, qui a vite fait de les calmer, usant de sa chaîne lourdement lestée pour leur faire apprendre les bonnes manières. Quand Maho la rejoint, il assiste amusé à la déculotée des gros bras.
Les chasseurs commencent à investiguer les lieux, et c’est Aiko qui a une vision lui montrant un échange étrange entre un jeune homme, lycéen d’après son uniforme, et une bête énorme se muant peu à peu en chien ordinaire, qui tient un livre dans sa gueule et le dépose devant son maître. L’identité de celui-ci n’est pas évidente, mais des premières suppositions peuvent être faites. Aiko pense à Koyama Masaki, un camarade de classe un peu timide et souffre-douleur.

Masaki était absent aujourd’hui, du coup Maho lui rend visite, sous prétexte de rattraper les cours du jour. Pendant ce temps, Aiko s’inquiète pour sa mère qui n’a pas donné de nouvelles depuis un moment.
Chez Masaki, Maho retrouve le livre de Yuri, un classique qui fait tâche parmi les mangas et autres livres spécialisés, d’autant qu’il comporte des marques de machoire subtiles mais visibles. Quand il pose la question, Masaki est gêné.
Les chasseurs en sont maintenant persuadés, Masaki a un lien avec ce qu’il s’est passé récemment !

A la nuit tombée, Aiko et Maho sont devant la maison de Masaki, et lorsque celui-ci sort alors que la soirée est bien avancée, il est pris en filature par les chasseurs, qui assistent à une étrange cérémonie. Masaki pose quelque chose au sol, puis attend. Un chien semble apparaître de nulle part, avale ce qui semble être une offrande, puis Masaki lui présente un objet, et le chien repart après avoir examiné l’objet.
Une fois l’animal étrange disparu, Aiko se jette sur Masaki, qui prend la fuite, involontairement aidé par un mur de vent invoqué par Maho devant Aiko. Elle parvient néanmoins à rattraper le fuyard, mais trop tard pour lui mettre le grappin dessus. En revanche, elle récupère l’objet de la cérémonie, une balle de baseball soigneusement emballée.
La cérémonie en a beaucoup appris à Maho qui, après quelques recherches supplémentaires, détermine que la créature à l’oeuvre n’est autre qu’un inugami, l’esprit d’un chien sacrifié pour accomplir des tâches sinistres pour son maître. Ces esprits sont intelligents, dangereux et indépendants, il n’est pas rare qu’ils se retournent contre leur maître…

Le lendemain, à l’école, Aiko tente d’attraper Masaki avant le début des cours, mais celui-ci a vraisemblablement pris des précautions, et arrive pile au moment de la sonnerie. Pendant la matinée, il tente d’ailleurs de se faire porter pâle, mais c’est Aiko qui est désignée pour l’accompagner à l’infirmerie, en tant que déléguée de classe. Elle en profite donc pour secouer son camarade et obtenir de lui des aveux complets : par vengeance il a voulu faire peur à ceux qui lui ont causé du tord, mais l’esprit a agit au-delà de ce qui lui a été demandé. La veille, il s’en est pris à Shinji, dont on apprendra la mort dans la soirée.

Complètement choqué, Masaki se laisse entraîner dans le plan des chasseurs, qui ne lui laissent pas le choix : il va invoquer sa créature à la nuit tombée, et ceux-ci vont le combattre par le feu, qui est son point faible, d’après ce que Maho a découvert. Pendant l’après-midi, les chasseurs s’équipent en produits inflammables et bricolent des cocktails molotov notamment.
Et, à la nuit tombée, le plan est exécuté avec succès. Après un combat rapide et flamboyant, la créature est vaincue et Maho s’assure qu’elle ne pourra pas revenir…


Merci à mes joueurs pour cette excellente partie. Comme prévu, MotW s’adapte parfaitement à cette coloration manga. L’ambiance était top et le monstre trouvé très inspirant :wink:
Jugez plutôt !

7 Likes
#2

Merci à toi c’était très cool.

Très bonne ambiance et jeu qui s’adapte parfaitement à ta proposition !

#3

Belle partie, en effet, fort bien préparée, même si le système Pbta m’enthousiasme toujours aussi peu (mais c’est accessoire).

Je t’invite, mon cher @Aesteriel, à renouveler cette proposition auprès d’autres joueurs car il serait dommage que toute cette préparation ne serve qu’une fois.

Merci à mon complice @Axel dont le personnage a su rester dans le droit chemin et ne pas céder aux tentations ! :kissing_heart:

2 Likes
#4

J’ai fait au mieux.

On aura croisé ce clébard et son créateur!