L'Auberge Virtuelle

N.YX du mardi 15 décembre 2020

Salut les @NYX !

Conclusion explosive de notre campagne ce mardi 15 décembre de 21h00 à 23h30 !

Le résumé de la séance précédente est par ici :

À ce soir !

JFK

2 J'aimes

Ce message est en mode wiki :memo:, n’hésitez pas à l’éditer pour le compléter ou clarifier.


Le Meltin’ Pot est un bar branché du monde invisible. S’y côtoient les clients les plus étranges, dans une ambiance feutrée rythmée ce soir par du jazz fusion. Accoudé au comptoir, Anubis, l’homme à tête de corgi, est en pleine discussion avec Ernest, un sans-abri que Taôs a déjà eu l’occasion de croiser.

Kenny reçoit un appel de Peter, son informateur gargouille, qu’elle avait mis sur la piste de l’Écorchée suite au massacre des sirène du Trinity Swim Club. Il lui apprend que celle-ci s’est rendue à Central Park pour solliciter la protection de Jenny, la Reine de la Nuit, une puissante Arcane capable d’empêcher les individus de se rencontrer, assurant ainsi que ses ennemis, dont les Lames, ne la rattraperaient jamais.
Peter cherche à en savoir plus sur l’incident de la pizzeria et, au fil de la discussion, laisse entendre que Winston, l’oiseleur directeur d’orphelinat, serait un révolutionnaire cherchant à encourager le soulèvement des automates de bois à New York.
L’informateur est également porteur d’un message de la part des Grotesques : ceux-ci proposent à Kenny un échange de prisonniers à l’aube entre les deux bassins carrés formant le mémorial du 11 septembre. Le cristal qu’est devenu Mrs. Granit, contre Alex, l’âme sœur de Kenny, bannie du clan et disparue sans laisser de traces.

Pendant ce temps, Taôs envoie Zell, son paon albinos, espionner le hibou de Winston.

Après s’être commandé à boire, le groupe sollicite auprès d’Anubis une audience dans une alcôve isolée, espérant pouvoir se montrer plus intimidant à l’abri des oreilles indiscrètes. C’est bel et bien lui qui a fait convoyer le Changeant, créature métamorphe, par le Princess Augusta, avec pour mission de le couler au milieu de l’Atlantique. Il dit avoir fait cela pour protéger Winston en guise de paiement d’une dette qu’il avait envers lui.

Les lames ne manquent pas de questions à lui poser, et Anubis est particulièrement bien renseigné, car se trouvant à la tête du réseau d’informateurs sans-abri auquel Taôs fait régulièrement appel. Il leur propose de répondre à leurs questions en échange d’un service : abattre le Changeant avant qu’il ne cause plus de dégâts. Il trace un cercle de sel sur la table, y déposer une goutte de son sang, et invite le lames à faire de même afin de sceller leur accord. Après un long débat et moult hésitations, Taôs va pour se saisir du canif, mais Kenny prend les devants en empoignant la lame à pleine main, paraphant le pacte d’une gerbe d’hémoglobine.

On apprend ainsi que WInston est originaire d’une réalité parallèle, un monde post-apocalyptique dans lequel les Moires, des créatures capable d’absorber l’espérance de vie des mortels, ont atteint une puissance quasi-divine en se gorgeant des victimes d’un conflit mondial atomique dans les années 60, causé par le réchauffement de la Guerre Froide.
La toute-puissance des Moires leur a permis d’envoyer Winston dans notre monde à travers le Kaléidoscope, dans un but mal défini.

Isis, la gardienne qui a kidnappé Salma, se serait réfugiée il y a quelques jours avec sa victime dans une planque fournie par les Grotesques : une dimension de poche cachée à l’intérieur du taureau de Wall Street, celle-là même dans laquelle est retenue prisonnière Alex. Y accéder requiert un des bracelets d’obsidienne enchantés portés par les Grotesques.

Après quelques bières, les Lames retrouvent leurs Pénates, et Taôs est rejoint par Zell : le paon est en état de choc, il raconte avoir été attaqué psychiquement par le hibou de Winston, qui a fouillé ses souvenirs à la recherche d’informations sur Talpa, le frère jumeau de Taôs perdu dans l’Érèbe.


À l’aube, Kenny et Balzamine procèdent à l’échange de prisonniers devant le mémorial. Alex est maintenue sous forme de statue par un collier runique de bronze. Une fois celui-ci coupé à la pince monseigneur, elle reprend forme humaine. Après s’être remise de ses émotions, elle explique avoir été le témoin impuissant des événements s’étant déroulés dans le taureau.
Isis y est entrée avec une boîte en bois, qui contenait Salma. Lorsque celle-ci s’est réveillée, elle a d’abord pris son ravisseur pour sa mère avant de remarquer que les yeux ne correspondaient pas. La gardienne a passé du temps au téléphone avec une certaine Meg Nämlich pour préparer un rituel. Elle s’est également penchée sur la prophétie des 777, pestant contre la traduction approximative de l’« opus de la voie large » avant d’y trouver la solution qu’elle cherchait.
En puisant dans ses vastes connaissances linguistiques, Lisa comprend que ce terme fait référence à l’opéra de Broadway, ce qui est confirmé quelques secondes plus tard lorsqu’elle appelle sa mère pour prendre des nouvelles de sa sœur Meg, qui se trouve passer la journée au Metropolitan Opera en préparation d’un grand projet avec ses confrères de l’Ordo Artificum.
Lorsque Lisa téléphone à Meg, celle-ci annonce ne pas pouvoir venir à sa rencontre car trop occupée à « sauver le monde », mais propose à sa sœur de venir la retrouver à l’opéra pour lui présenter le rituel sur lequel elle travaille.

Une fois au Met, les Lames rencontrent Meg, qui leur explique que le monde est menacé par un univers parallèle qui tente de l’envahir, la « dimension B ». Pour empêcher cela, il faudrait couper la réalité du Kaléidoscope, ce qui est possible grâce à la prophétie : en sacrifiant l’héritière d’une lignée de 777 générations de sorcières liées au Kaléidoscope remontant à l’aube de l’humanité, le Voile sera détruit, coupant définitivement la Terre des autres dimensions.
Bien évidemment, cela ferait disparaître la magie, mais Meg a prévu une solution : elle a adapté le rituel pour pouvoir conserver un petit « robinet » permettant de puiser au compte-goutte la magie depuis le Kaléidoscope après la destruction du Voile. L’Ordo Artificum pourra l’utiliser pour continuer à lancer des sorts, et vendra de la magie excédentaire aux autres habitants du monde invisible souhaitant y accéder.

Alors que le groupe s’engage vers la scène de l’opéra à la suite de Meg, toute excitée à l’idée de leur présenter les détails de son rituel, quelqu’un tire Balzamine par la manche pour attirer son attention : il s’agit également de Meg, présente à deux endroits à la fois.
Comprenant que l’une des deux doit être le Changeant, le gardien se jette sur celle qui accompagne ses amis et la paralyse.
Effrayée, l’autre Meg fuit vers les coulisses. Kenny la rattrape grâce à sa force surhumaine et la plaque au sol : il s’agit du Changeant, venu demander de l’aide à Balzamine. En effet, ce dernier lui avait déjà sauvé la vie par le passé, alors qu’elle n’était qu’une petite fille à San Francisco, sur le point d’être écrasée par un tramway.

Elle vient de la dimension B, à la poursuite de Winston, champion des Moires venu préparer l’invasion. Elle a un pouvoir lui permettant de copier approximativement les pouvoirs des autres. Lorsque Anubis, l’arcane du Médecin Légiste, a utilisé sur elle sa capacité de transformer n’importe qui en n’importe quoi pour faire d’elle une bête sauvage, elle est devenue métamorphe mais incapable de reprendre sa forme originelle.
Elle a attaqué Winston à la pizzeria sous les traits de Nick afin de copier son pouvoir, qui permet d’annuler n’importe quel événement. Elle espère ainsi pouvoir empêcher son sinistre dessein, qui est de transformer notre monde en celui de la dimension B. Pour cela, Winston compte remonter le temps pour aller empêcher l’assassinat de JFK, ce qui causera, comme dans la dimension B, une troisième guerre mondiale et l’avènement des Moires.
Winston a trouvé un chemin menant au Vortex, anomalie spatio-temporelle dans l’Érèbe, grâce aux informations glanées sur Talpa, le frère perdu de Taôs. Il est en train de s’y rendre, bien décidé à utiliser le trou de ver pour arriver en 1963.

Balzamine, qui était en 1963 le gardien chargé d’assurer la sécurité de Lee Harvey Oswald, se souvient avoir mis en déroute un voyageur temporel : il s’agissait de Winston. Convaincu du bien-fondé de la cause du Changeant, il lui demande son prénom, Zoé, et en tombe aussitôt amoureux.

Les Lames demandent à Meg de suspendre temporairement le sacrifice de Salma, puis s’enfoncent dans l’Érèbe par l’arbre creux de Central Park à la poursuite de Winston, bien décidés à sauver le monde.

2 J'aimes

Ce board !!

@Whidou Whidou a réussi un tour de maitre, arriver à faire rentrer tout ce que le jeu nous a fait produire en cinq séances ^^

1 J'aime

Et ça fait un sacré sac de nœuds ^^.