L'Auberge Virtuelle

N.YX du mardi 8 décembre 2020

@NYX : Oulà j’avais complètement oublié de poster le sujet pour la partie de cette semaine.

Quatrième épisode ce mardi 8 décembre de 21h00 à 23h30.

Pas de résumé de la séance précédente pour l’instant, mais les pistes on été ajoutées au Miro.

J’ai un peu badé toute la semaine suite à la dernière partie, mais à partir de vendredi j’ai commencé à avoir de nouvelles idées et je pense que cette campagne peut encore être sauvée :smiling_face_with_three_hearts:.

À demain !

Central Park

1 J'aime

Premier essai plus difficile que prévu? :stuck_out_tongue:

Après lecture des règles, le jeu m’a l’air « simple mais complexe » comme dirait M. Phal.
Le principe du plot « linéaire improvisé » m’a un peu retourné le cerveau :crazy_face:

Le système me semble relativement léger et intéressant à mettre en place, mais le contexte trop flou et bancal si tous les participants n’en partagent pas d’emblée la même vision (la création initiale devrait en principe pallier à cela, mais bon, j’ai comme un doute). :thinking:

1 J'aime

Pour le coup, le cadre que l’on a créé en commun a bien marché pour nous, on prend plaisir à la (re)découvrir en jeu, et ça amène moult péripéties intéressantes.

Je pense qu’on a eu un souci de contrat social pas assez précis couplé à un flou sur le rôle exact des PJ dans l’univers.

J’essaierai d’analyser ça dans mon retour sur la troisième séance. En attendant, celui sur la deuxième est disponible par là, et j’y cause justement de la structure des scènes (attention, ça spoile lourdement) :


EDIT : Résumé de la séance précédente posté ici :

2 J'aimes

Résumé de la partie du 08/12/2020

Kenny et Taos ont rencontré Jenny dans Central Park. Elles leur a fourni des informations concernant l’Écorchée. Qui se trouve être une mère (riche femme d’affaire Tunisienne) à la recherche de sa fille (Salma Billawra). D’après Jenny nous ne sommes pas de taille face à elle. Jenny lui assure une forme de protection.
L’Écorchée nous devance et son prochain objectif serait une famille de gargouilles (« Les Grotesques ») ayant participé au kidnapping de sa fille.

A la pizzeria Balzamine et moi (Lisa) faisons la rencontre de Winston et de son hibou. Il nous confie avoir été la cible de l’attaque de Nick (l’employé de la capitainerie). Il ne lui a rien dérobé. Il ne l’a pas blessé non plus. Le serveur vante les capacités martiales de Winston, qui s’avère être directeur d’une garderie située à deux blocs de là, Les Petits Hiboux, destinée aux enfants des services d’urgence.
Nick a été reconnu par un certain James O’CONNOR qui possède un bateau sur le quai 63.

Ayant partagé nos informations, nous décidons d’aller rendre une petite visite à la famille de gargouilles, qui s’avère être celle qui a ruiné par le passé la famille de Kenny, ce qui a poussé ses parents au suicide.

Kenny, mue par une aura vindicative se rue à l’intérieur, passe le poste de sécurité en entraînant à sa suite une partie de la sécurité du bâtiment.
Nous lui emboîtons le pas et montons nous aussi au sommet du building.

Arrivée en haut, Kenny s’aperçoit que le chef de la famille (Mme GRANIT) s’est faite « cristalliser ». Cela rend Kenny très heureuse, elle jubile. Elle s’empare du cristal et nous redescendons par l’ascenseur sans prendre le temps de collecter la moindre information utile.
Nous sommes accueillis par une belle brochette de gargouilles, dont l’intimidant Jean-Jacques.

Kenny et Balzamine n’en font qu’une bouchée : ils combinent leurs pouvoirs pour les effrayer juste assez longtemps pour que le groupe puisse fuir avec le cristal.

Nous nous séparons, Kenny va chez elle. Elle est contactée par Brom, son ami et mentor, un gardien squelette sans tête. Il lui avait demandé il y a quelques jours d’enquêter sur les cristaux du Kaléidoscope en vente sur le marché noir. Ils font le point ensemble sur la situation et Brom suggère que la kidnappée et les cristaux seraient liés à une ancienne prophétie. Celle des 777.

Sept-cent soixante-dix-sept générations muettes,
Filles de la lignée aux gemmes entremêlée,
L’héritière en quête, d’innombrables facettes,
Du vieux monde enlevée, sur planches sacrifiée,
L’opus de la voie large, propice à sa surcharge,
Verra sa toute fin, un nouveau lendemain,
De l’univers la targe, sera sa nouvelle charge,
Tout isolé enfin, protégé du destin,
Le monde perdra son charme, pleurera moult larmes,
Silence puis le vacarme, une toute dernière alarme.

Nous apprenons que Salma est en fait l’une de mes amies étudiantes habitant Rotterdam dont j’avais perdu la trace récemment.
Elle semble avoir été enlevée et transportée dans le Princess Augusta. Débarquée par les sirènes pour ne pas éveiller les soupçons.
On apprend par Kenny que les cristaux sont revendus au marché noir.

Pendant ce temps, Lisa se rend à sa bibliothèque occulte personnelle pour effectuer quelques recherches sur l’Écorchée. Elle découvre de vieilles légendes égyptiennes évoquant des gardiens squelettes veillant sur les pyramides qui, à l’aide d’un couteau d’embaumement, ôteraient magiquement la peau de vivants pendant leur sommeil pour la revêtir et se mêler aux mortels.
Balzamine précise que, de nos jours, cette pratique est assez mal vue par les Gardiens lorsqu’elle n’est pas justifiée.

Nous rendons visite à James O’CONNOR avec l’idée de démasquer en lui un mauvais homme ayant fait inculper à tort Nick en échange d’argent.
A priori il n’en est rien. Entre deux verres de cognac, il nous conte la légende du Princess Augusta, un navire ayant sombré en 1738 à proximité de Block Island, et qui continuerait, depuis, à hanter les environs.

C’est un expert de la pizza bien garnie. Cela arrive même à écœurer Kenny.

Nous sommes allés à l’université où nous avons rencontrés trois doctorants qui travaillaient sur le chiffrement de la voix par un processus magique.
Ils sont les expéditeurs du matériel trouvé sur le Princess Augusta. C’est un bateau fantôme qui transite de l’Europe à New-York manœuvré par un équipage fantôme. Équipage qui n’a pas l’apparence folklorique des fantômes.
Nous avons également appris que l’équipage avait changé lors de la découverte du massacre la première fois que nous avons découvert les corps meurtris sur le Princess Augusta.

Les trois étudiants, Mat, Nat et Pat, qui s’avèrent appartenir au gang technomagique des Wavers, nous indiquent qu’ils ont croisé Anubis, un homme à tête de corgi, alors qu’ils livraient leur matériel au Princess Augusta. Il aurait également fait expédier quelque chose, peut-être ce qui se trouvait dans la cage retrouvée dans la cale ?
Il est possible de le croiser au Meltin’ Pot, un bar secret servant de point de rendez-vous aux habitants du monde invisible. C’est notre prochaine destination.

4 J'aimes

Merci pour le résumé, @zedd !
J’ai pris la liberté de le basculer en mode wiki pour que chacun puisse ajouter les informations complémentaires qu’il jugerait utiles.

1 J'aime

Excellent résumé !
Je pense qu’on est bon pour ce soir.

1 J'aime

Merci surtout à @Whidou d’avoir comblé les vides :wink:

2 J'aimes