L'Auberge Virtuelle

One Shot: The queen Smiles

Drama
One-shot
Horreur
#1

je veux tester The Queen Smiles un jeu onirique et horrifique. En gros on joue des gens lambda qui découvrent que si la réalité part en sucette c’est parce que le monde d’Arcadie pénètre notre dimension. La Reine, sorte d’entité dimensionnelle omnisciente, vous regarde vous depetrer.
Niveau système c’est un Hack de Ghost Écho (repris aussi dans le jeu imprononçable de Goat). Ce qui veut dire narration partagée (on joue en mj tournant), système minimaliste et nécessité de joueurs pro-actifs (si vous avez besoin d’être pris en main par un jeu/un mj vous allez vous sentir seul). Le propose une esthétique entre le roman Noir, l’onirisme et une horreur indicible avec la reine à la place de notre grand Poulpe préféré. Trois joueurs avec une date à définir sur Avril.

3 Likes
#2

… (intense réflexion)…

… oui ! (envoie les dates !)

1 Like
#3

Ca me botte bien !

1 Like
#4

Et voilà le doodle!!! https://doodle.com/poll/sp49yupi88bhx3uk

1 Like
#5

rho… oui ! doodle rempli !

#6

Le jeu s’inspire de trois grands thèmes.
Le film Noir : les personnages sont des êtres ordinaires et faillibles dans un environnement urbain où ils découvrent de sombres secrets peu à peu sans qu’ils aient la possibilité de contrer cela. Beaucoup deviennent cyniques et apprennent à survivre. Violence physique mais aussi morale et sociale sont au rendez-vous.
Les Mythes Celtes et les fées : le monde d’Arcadie est « L’Autre Monde » finalement très similaire mais aussi très étrange au notre. Les objectifs des fées sont étranges et troublants, sans agenda clair. Les humains sont attirés par elles comme révulsés par leur mode de vie, comme des insectes devant la lumière.
L’horreur Lovecraftienne : la nature même de la Reine est incertaine, inhumaine mais bien présente, pesante. Son règne est inéluctable et elle s’amuse de ces pauvres mortels qui découvrent la vérité et tentent vainement de la contrer.

Or donc on joue des humains ordinaires qui ont commencé à voir des pubs étranges, un barman avec des cornes, une jolie fille aux yeux jaunes et aux crocs acérés qui attirent des amants dans une ruelle sombre, tant de choses de plus en plus présentes sans que personne ne s’en étonne. Peu à peu le voile du mensonge se délite et vous êtes les premiers à voir ce qu’il advient. Que ferez-vous ?

1 Like
#7

Les personnages : ils sont très faciles à créer puisque les personnages sont justes définis par un concept et mécaniquement par deux atouts. Les atouts sont de deux types : motivation et passé. On peut prendre un de chaque ou deux identiques. Simplement si tu prends deux motivations tu exprimes le fait que ton personnage est une page blanche avec des objectifs. A l’inverse deux passés montrent quelqu’un traumatisé par ses expériences.

Motivations

La Raison : l’univers a du sens et vous avez besoin de comprendre. Exemple d’atouts : savoir-faire technique, récupérateur plein de ressources.

La foi: pas vraiment la Religion mais la croyance que les choses comptent. Et cela vous donne de la force. Exemples d’atouts : compassion féroce, guide spirituel.

La Justice: le monde est injuste mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire. Si quelque chose ne va pas, il faut l’arrêter. Exemple d’atouts: volonté de fer, comprendre les motivations.

Les passés

Sombre passé: vous avez fait quelque chose de terrible, honteux ou que vous ne pouvez raconteur à personne. Exemple d’atouts : expérience à la dure, instincts sauvages.

Troublé: il vous ai arrivé quelque chose d’horrible. Ce n’était pas votre faute et vous ne l’avez pas mérité. Mais la douleur est toujours là. Exemple d’atouts : sensibilité artistique, pleins d’amis.

Sans histoire: vous avez vécu une belle vie jusqu’à présent. Des hauts, des bas, mais rien d’important. Exemple d’atouts : comportement bienveillant, espoir sans limite.

Comment utiliser ses atouts? Une fois par scène vous pouvez utiliser un atout pour éliminer un 1-2. Vous pouvez aussi éliminer un 3—4 sans limitation. j’explicite le système juste après.

1 Like
#8

Le système :

Comme expliqué c’est avec un narrateur tournant, chaque joueur va diriger la scène à son tour mais tout le monde peut participer. Simplement il n’y a qu’une seule personne pour cadrer l’ensemble. L’idéal est de passer le micro aux autres pour laisser chacun s’exprimer. Quand on décrit il fat donner les indications juste, pas la peine de trop en dire, ce qui compte c’est le sens. N’hésitez pas à demander des clarifications, cela évitera des malentendus ou des incompréhensions. Enfin restez dans le thème, il s’agit d’un jeu d’ambiance horrifique, on évite les blagues potaches ou les délires pour le fun même si on peut se permettre un peu de fantaisie.

Les mécaniques sont très simples mais nécessitent un peu de rodages : pour chaque action on lance 2d6. L’un pour l’action, l’autre pour le risque associé à celle-ci. S’il n’y a pas de risque l’action est automatiquement ratée/réussie. Une fois lancé le joueur choisit quel dé correspond à la réussite/échec de l’action et lequel correspond au risque associé. Cela permet de choisir souvent entre un échec sans conséquence ou une réussite avec complication.

Sur un 1-2 pour l’action : elle est ratée, le personnage n’obtient pas ce qu’il veut.

Sur un 3-4 pour l’action : elle est retardée ou réussi mais de manière précaire. Il va falloir faire autre chose pour pouvoir assurer son succès.

Sur un 5-6 pour l’action : elle est réussie ! Superbe succès, le joueur peut narrer comment il agit.

Sur un 1-2 pour le risque : vous subissez de plein fouet le prix de vos actes.

Sur un 3-4 pour le risque : c’est évité pour l’instant mais le danger rôde. Ajouter un dé de risque supplémentaire sur votre prochaine action.

Sur un 5-6 pour risque : pas de contrepartie, vous êtes sauf.

Vous pouvez aussi prendre des risques supplémentaires en ajoutant autant de dés que vous voulez. Avantage, cela permet souvent d’augmenter les chances de succès à l’action entreprise mais multiplie les risques de complications. Il faut parfois vivre dangereusement !

A noter qu’une autre mécanique s’ajoute à cela : le dé de la Reine. En effet, la Reine est omniprésente. Un dé lancé est forcément le dé de la Reine ce qui veut dire qu’elle agit à travers la réussite/échec du personnage. Si c’est négatif peut être que la Reine ne veut pas que vous réussissiez et que votre échec/complication n’est pas le fruit du hasard. Si c’est positif, sans doute qu’elle s’amuse de vous ou qu’elle cherche à vous soutenir pour que vous joignez sa cause ? Ou peut-être que vous êtes même un traitre infiltré parmi les personnages !

Et les combats ? Comme le reste : si vous échouez vous en subissez les conséquences. Pas de points de vie, on considère que si vous êtes blessé cela doit être pris en compte (par exemple par des dés de risques supplémentaires sur les actions).

2 Likes
#9

!!! Changement dans les dates, le 11 avril c’est incertain mais j’ai ajouté le 9 avril en revanche.
@ArjunaKhan si tu veux voter…

#10

A voté aussi s’il reste une tite place

#11

Oui voté. Bon en même temps le doodle n’a que deux jours non ?

#12

@ArjunaKhan non 5!!

#13

Doucement, doucement doc les points d’exclamations me donnent mal à la tête.

#14

Bon maintenant on est 5!! J’aimerais limiter la partie à 4 joueurs (dont moi) si c’est possible. Si quelqu’un a un désistement ou n’est pas sûr, merci de prévenir. Au pire on jouera mais ce sera plus compliqué.

#15

Salut tout le monde!! Donc c’es calé pour le 17 avril!! A noter qu’on est toujours 5 et que 4 serait idéal. Si l’un de vous à un doute sur sa dispo, n’hésitez pas à le dire.

1 Like
#16

Je n’ai pas de doute, mais je dois freiner ma boulimie de jdr, donc je vais passer mon tour.

Je suis très intéressé pour un retour d’expérience, et une place dans le prochain train @DocDandy !

1 Like
#17

La Reine…
qu’on soit clair: on ne gagne pas face à la Reine, on survit. Mais cela ne veut pas dire que la La Reine est forcément mal intentionnée envers les personnages. Peut être va t-elle tenter de les séduire pour qu’ils se joignent à elle. Quoiqu’il en soit c’est une entité cosmique majestueuse et omnipotente.
Sa présence ne s’exprime pas forcément physique mais cela peut être par des influences subtiles, des pensées étranges ou simplement le vent qui murmure.

Mais Arcadie c’est aussi les faes et les courts. Chacune a son style et ses propres habitudes.
La Cour Blanche est constituée de faes aux regards nobles et majesteux. Immaculés, rayonnants ils sont comme le soleil, resplendissants et brulants à la fois. Si on les prends de la bonne manière ils peuvent daigner vous aider. Les membres de la court blanche ne mentent jamais, ils n’en ont pas besoin.

La Court verte est bestiale, sauvage, avide de défis. Ses membres sont exaltés et vivent les choses avec intensité. Chasseurs, guerriers, militants, ils vivent pour et par leur passion et reconnaissent les mérites de ceux qui font de même. Vétus de verts et de marrons, parfois couverts de feuilles, on les retrouve souvent dans la nature.

La Court Noire est beaucoup plus inquiétante. Ses membres aiment le chaos, la destruction, la pestilence. Nihilistes ils n’attendent rien se nourrissent des humains comme des prédateurs mangent leurs proies, sans une once de remords. On les retrouve dans les endroits sombres et humides, ruelles dangereuses, marais ou même ce club BDSM extreme.

Chaque fae est différent mais on retrouve certains types de personnages récurrents.

  • Les inconnus troublants. Beaux, magnifiques, ils vous attirent à eux comme des papillons dans la lumière.
  • Les Minions. serviles et discrets, ils servent la plupart du temps un maitre mais peuvent aussi avoir leur propre agenda.
  • Les brutes: monstreusement puissants et impresionnants, ils ne vivent que pour le combat.
  • Les ombres. sans vraiment d’existence physique, ils s’expriment par des manifestations étranges comme des lumières, un courant d’air froid ou de la brume. mais ils n’en restent pas moins inquiétants.
#18

Alors ce soir vers 20h30-21h pour la partie! ça se passera sur Miro /realtime board et sur mon salon discord privé

J’y serais dispo toute la journée…

#19

je taggue @Nitz et @Fabien_C pour être sûr que vous avez vu

#20

Confirmé ! Je pense plus y être pour 20h45.
Doit-on réfléchir à son perso ou ferons-nous une création à la volée le soir même ?