L'Auberge Virtuelle

Pendant ce temps dans le Block…

#1

Je crée ce sujet mu par le besoin de parler des évolutions de mon personnage entre deux parties (notamment pour utiliser mon XP). Au delà, il semble intéressant d’avoir un espace commun pour cela, plutôt que d’éparpiller les posts ou de charger le Journal de Bord.
Les interventions peuvent être soit RP soit méta, soit un mélange des deux. Je vous invite à formater les récits RP en italique pour une meilleure distinction.
Et afin de repérer facilement de qui l’on parle, indiquez le nom de votre perso en première ligne, en capitale.

@Mat Le récit très RP de @Pierreuh concernant l’opération buccale de Banni aurait très bien sa place ici, s’il est possible de le déplacer.

1 Like
#2

Des gémissement résonnent dans le couloir froid et obscure du Block…
Le géant rouge s’agite dans son sommeil tentant en vain de chasser les songes perfide qui l’assaillent.
Ses grognements se muent en cris puis en hurlement bestiaux.
Le Block s’éveille paré pour une nouvelle attaque.
Mais rapidement Mamie pétard et Gaz découvre la source du vacarme.
Banni gémi au sol brûlant de fièvre, anonnant des mots incompréhensible.

“Et merde qu’est ce qu’il a ce gros tas rouge ! ça lui suffi pas de manger comme quatre le jour faut qu’il nous pourrisse la nuit aussi !”

Devant l’état du géant Mamie fait une pause hésitante…puis prend une décision.
“Gaz ! Va m’chercher Transe et magne toi !”
L’autre géant boursouflé s’agite prestement dans les couloirs du Block répétant simplement “Pas le temps, pas le temps” aux questions pressantes des autres habitants du Block qui ont fini par gagner les couloirs.

Noir, rouge, les souvenirs se mélange dans un miasme incompréhensible.
Des heures plus tard, la masse rouge s’éveille aux sons de deux voix.

“…fection d… la …choire, c’éta… pa. beau à voir.”
Le géant rouge regagne conscience, il sent une surface dure en métal froid dans son dos.
La tourmente semble être passé et les images de la vieille lui revienne peu à peu.
De la nourriture offerte, un vœux de protection fait de nouveau compagnon de route rencontré.
Et peut être, seulement peut être, avec beaucoup de chance …
Un endroit avec de la chaleur à défendre.

Une voix posé et régulière continue “J’avais pas vu un type aussi cassé, je sais même pas comment il a pu tenir une journée comme ça, juste de parler devait être une torture”

Doucement, précautionneusement le patient rouge sonde l’intérieure de sa bouche, la partie gonflé et douloureuse semble parti, à la place il y a un morceau de tissu imbibé de sang frais et sein.

L’os de devant n’est plus a la même place non plus et même si il y a une douleurs diffuse dans toute la partie inférieure de la mâchoire. Il peut fermer complètement la bouche et sa langue ne cogne plus de façon bizarre contre ses dents.
Une pâte visqueuse vert / marron est étalé sur l’extérieure de sa mâchoire, une odeur forte s’en dégage mais ça ne sent plus la chair morte comme avant.

Le géant se redresse, sous l’œil observateur de la jeune fille colorée, il essuie doucement un filet de sang qui s’écoule de sa bouche et tâte docilement la suture et l’attelle de fortune en métal qui maintient sa bouche close.

Mamie renifle et crache “Tu peux remercier Transe mon gros, sans elle tu nous aurais claqué entre les pattes, pas que j’en ai quelque à foutre tu pense ! ça m’aurait fait moins de bouche à nourrir ! T’as intérêt à gagner ta croûte maintenant c’est compris ?”

*La masse rouge fait un hochement imperceptible de la tête, il voudrait faire plus, se mettre par terre, prendre Mamie dans ses bras et lui hurler sa joie ! *
Mais il est encore faible et l’armature en métal l’empêche d’ouvrir la bouche.

Le colosse rouge se tourne lentement vers Transe, Il tend lentement sa grosse patte et saisie délicatement sa main douce.
Sans un mot… les yeux plein de larme…

C’était quand la dernière fois qu’il a eu moins mal ?
Il ne se souvient plus…


Hop merci à Transe et @Fabien_C pour avoir aider Banni !
Grace à Transe et Mamie Pétard le grand rouge va avoir un peu moins de problème pour s’exprimer après sa convalescence !
Et son Caractère va passer de d4 à d6 :wink:

2 Likes
Fronts et Journal de bord
#3

TRANSE

Pour aller dans un certain sens avec ce perso, je souhaiterai acquérir une capacité de communication avec les végétaux.
L’idée est de pouvoir mieux les comprendre et connaître leur fonctionnement, avec un aspect utilitaire direct pour le soin ou l’agriculture.
Mais il y a également un volet narratif qui tendrait vers le druidisme et le chamanisme (je m’inspire pour cela de la théorie développée dans le Serpent Cosmique de J. Narby, et également de l’œuvre de Castanéda).

@Mat En terme technique, que dois-je “acheter” avec mes XP ? Est-ce une mutation, un pouvoir psi, de la magie ou autre ? Bien évidemment je te laisse fixer l’étendu de cette capacité, son coût et ses règles mécaniques.

#4

13/03/19 : (grésillement du micro, tap tap tap) Allooow ??
(la voix de Banni crache dans le micro) Sé lun dé chef du Blok ki a di “Hé le gro nouveau tout rouge”
sa cé moi
“Raconte moi un peu c’est quoi ce merdier ? Pourquoi mamie et Yocco sont dans les vapes bordel ?”
Mé du kou Banni i esplikai pa assé vit du kou le chef du Blok à di a Banni racont’ listoire dan le baton avec le fil.

Le débu cé kan Banni a rencontré Alma, Yocco et Tumak yavé dé du Chato ki été pa loin derrier eu.
Y zavai un bibule pou parlé for dan zun gro ki-roule et plein de deux roues avek eux.

Lé du Chato i zavait vu le kiroule de Tumak é kom Yocco il avait donné à mangé à Banni, Banni devé protégé le Blok

Banni pensé ke lé gar à moto i zallai tous tiré donc Banni cé mi bien devan avek son par’bal.
Mé le chef dé gar du chato Airrden ? Airdun ? Ardan ? Banni sé pu mé il voulé faire ami avek le Blok.

Airden il avé l’air simpa mé Tumak il a pa fé confiance et il a semé tou les gars du chato avek son ki-roul-tré-vite, Banni avé jamé roulé ossi vite !

En arrivan o Blok La-vieille-ki-cri elle voulé pa du tou du chato dan le Blok et tou lé chef i zété un peu daccor, Banni avé jamé vu autan de chef dan une Com".

Du coup sé Tumak ki a été choisi pour parlé à Airden. Banni é pas sur mé sa avé lair dangereu donc Banni é allé avek Tumak.

Sa à cauzé beaucoup avek les du chato i voulé pas laissé le Blok trankil la dissicussion elle commencé a mal tourné kan dun kou la tete du chef du chato elle a explosé POUF grosse flaque rouge juste devan Banni !

Du kou on a tué tou lé du chato et on a plein de matos ya dé blessé dan le Blok mé Banni pense que sé pas tro grav’ Banni a vu pir kan il été a la Com" du H…

On a tou netoyé et démonté pou pa kon sache ke cé le Blok ki a tué lé gen du Chato cé hyper’téligen non ?


La version en clair car ça doit être un peu pénible à lire !
Sous une pluie moyennement acide torrentielle Banni, Yocco, Tumak et Alma on fait “craintivement” connaissance, mais un groupe motorisé du Chateau était en patrouille pour annoncer qu’il y avait un nouveau chef et était clairement en campagne de propagande pour trouver de nouveaux sbires à raquetter contre une protection toute relative… l’arnaque de base quoi.

Ils ont chercher à discuter, on s’est barré à la première occasion.
Arrivé au chateau après les présentations des nouveaux on s’est mis en place au cas ou ça dérape quand on allait leur dire gentiment d’aller se faire foutre.

ça a dérapé…avec la pression qui montait dans la discussion Alma a tiré sur le chef d’en face lui ÉCLATANT la tête avec un tir laser de ouf.

On a vite torché la baston en réussissant à laisser personne se barrer.
On a nettoyer les traces de la baston et looter leurs matos.

2 Likes
Fronts et Journal de bord
#5

Je vois très bien… Le truc c’est que le shamanisme est pertinent dans un monde où tu considère que les esprits existent, qu’ils ont de l’influence (sur ta vie, ta santé, ton bien être) et qu’il est nécessaire d’avoir un intermédiaire entre les hommes et eux (pour les apaiser)… Cette vision mystique n’est pas au centre de ce setting, qui est particulièrement matérialiste… En soit tu as déjà l’Atout “soin” donc tu es une très bonne soigneuse, mécaniquement. L’habillage RP que tu en fais t’appartient entièrement.

Si tu veux des pouvoirs “surnaturelle” dans ce setting il faut viser la mutation… Si tu arrives à en choper une, tu pourras habiller son effet avec le même RP shamanique.

Je ne compte pas implémenter des “pouvoirs magiques” dans ce setting, qui permettraient de faire de la précognition sur les plantes ou de parler avec elles “comme avec des humains”. Car je souhaite rester dans le trope Post Apo CyberPunk.

MAIS regarde l’Atout “musique et chant” pour 4 xp, tu peux rendre des pts d’énergie à tes compagnons en “chantant”… met “rituel chamanique” à la place de chanter et ça me va tout à fait…

Si non tu as l’atout “nature” dans ta liste. Il te donne un bonus de +2 pour pister et trouver ton chemin en pleine nature. Si tu me dis que se sont les plantes qui t’aident à trouver ton chemin, ça le fait aussi très bien.

#6

@Fabien_C Si tu fais ça, tu as un fanboy pour la vie, organisation d’événement vente de ticket de concert, t-shirt avec un plumeau coloré sur fond noir, la totale.
#no-pressure :grin:

#7

TRANSE

Voilà quelques temps qu’une étrange mélopée résonne aux abords du Block, à la nuit tombée. Les plus attentifs remarqueront que ce chant envoutant s’élève des terrasses du block 2.
La voix autrefois enfantine a depuis peu acquis une force et une beauté qui offre aux habitants la possibilité de s’évader quelques instants des horreurs de leur quotidien, et berce le sommeil des plus fatigués.
De par son physique et son accoutrement, Transe reste une enfant, mais sa voix est devenue celle d’une jeune fille, et ses litanies rappellent à chacun pourquoi il se bat et pourquoi il faut survivre…

Acquisition de “Musique et chant” pour 4 XP : Redonne 1 point d’Énergie à tout le groupe (+1 par degré).

Pour vous mettre dans l’ambiance.

#8

Par comparaison un chant shamanique traditionnel :

:wink:

#9

Justement, le chant chamanique a su se renouveler. On fait du cyber post-apo 2.0 ou bien ?!

D’ailleurs quand Transe sera plus grande et fera sa crise d’adolescence ça pourrait donner ça :

#10

“Transe ?”
“Oui Banni ?”
“L’herbe à rêve…ça donne des bons ou des mauvais rêves ?”
“Ça dépend de si tu es une bonne ou une mauvaise personne.”
“Ah…”
Le bref échange pèse sur les pensées du colosse.

Mamie Pétard me cri moins dessus en ce moment…bon
Des silhouettes humaines désarticulé observent Banni alors qu’il transporte du fumier…mauvais
Je fais peur à moins de gens au Block…bon
En ramassant son bouclier un épais liquide rouge déborde sans raisons du fond, un gros bouillons rouge charriant, tripes, reste organes, morceaux d’os…mauvais

Dans une pièce avec de grand murs tout blanc un homme avec une blouse blanche et un large sourire
“Tu es parfait Rouge, tu es capable de prendre trois fois la dose ! Personne ne peut t’arrêter quand tu es comme ça !”
L’homme en blanc souris mais c’est un sourire sans chaleur…mauvais
La main armé d’un homme qui tranché net…mauvais
Une tête broyé sous l’impa…mauvais
Des tripes…mauvais
Le craquement des os…mauvais

Le cri d’une femme dans un souterrain… agir…
Des bruits de vêtement qu’on arrache…agir.
Des ricanement glauque dans le noir…AGIR !
une course, devant des hommes vêtus de vieilles peau sales… le rictus incrédule du premier qui voit la lame lui découper le ventre…cinq autres se jettent en avant pensant avoir l’avantage du nombre…
Artère fémorale tranché…quatre
Interposer la lame en direction de la gorge du deuxième…trois… retirer la lame avant que le poid du corps ne la bloque…
Profiter de l’allonge et de la différence de poids, un geste circulaire trancher les gorges à découvert des deux suivant…deuxun

Le dernier attaque plante son couteau au hasard, insuffisant, aucun dommage sérieux…
Les trois autres qui ont fait crier la femme se lèvent…ils ont compris…ils fuient…non
Courir…sauter…utiliser la meilleure allonge et foulé…le dernier est à porté de bras…lui plaquer brutalement la tête dans le mur du couloir…le craquement est sonore la sensation sous les doigts laisse entendre une fracture du nez et du crane…encore deux
un dénivelé…ils sautent…sauter sans faire attention…utiliser le poids de la chute pour une attaque d’écrasement…utiliser le sens du toucher pour compenser le manque de lumière…une…deux…têtes…sonnés…Bien.
Ramener un survivant pour trouver le repère des autres…
Attacher les surviva…

“Ba…Banni… ?”
Je suis plein de sang…mauvais…j’ai tué…mauvais…elle a été mise en danger…mauvaismauvaismauvais

“Al…Par…don…Alma…j’ai…”
Alma se jette contre Banni et l’enlace de toute ses forces, elle ne pèse rien mais son étreinte paralyse Banni, ses jambes lui enserrent le torse comme si elle ne voulait plus jamais le lâcher, sa respiration est lente et dans un souffle elle murmure à l’oreille du géant rouge
“Merci…” Bon ?

Le cœur de Banni rate un battement il sent le cœur d’Alma battre fébrilement contre sa poitrine…toute sa furie guerrière annihilé par ce petit brin de femme…il est la vaincu
“Ça…a…bien…merdé…hein…Alma ?”
“Ça aurait pu être bien pire Banni…Merci…du fond du cœur…” Bon.

Alma bouge et quelque chose de doux et chaud se pose sur la joue de Banni… Bon.

Quelque part dans l’obscurité du souterrain 7 essuie sa lame sur le corps d’un Ska…puis dans un bruit de raclement de gorge…
“Bon…on va la chercher cette pompe ?”


Cet épisode semble avoir forcé Banni a recouvrer une partie de sa mémoire de guerrier et l’envie de l’utiliser…
Un vétéran qui a vu beaucoup de sang et la conscience chargé de spectres.
Merci à @Alex et @Bonpork pour cette partie riche en rebondissement et en moment de fragilité.

3 Likes
#11

On a une nouvelle porte blindée! On a de l’eau presque potable qui arrive directement au block! elle est pas belle la vie?
Bon… quand est ce qu’on va attraper un coureur? hein dites dites dites?

#12

Milieu de la nuit. Alma ouvre les yeux.

Au plafond, les craquelures dessinent des formes. Un bout de plâtre, à moitié décollé, forme une ombre dans un coin.

« Je tiens pas la pression », elle se dit.

Alma cligne des yeux.

En même temps j’ai pas l’habitude.
Leur histoire de pouvoir. Je te protège contre de l’eau, contre des vivres, contre quoi ? Jusqu’où ça va ? Jusqu’où ça doit aller ? Tu veux que je te donnes quoi ?

Quand j’étais au Nid, on était juste une petite famille. On demandait rien à personne, on voyait pas grand monde, ça suffisait. Le Bois nous nourrissait. Discret.

Puis un jour, plus rien. Perdus. Disparus, évaporés, alors que j’étais partie chasser. Pas de traces de lutte, juste quelques marques de pneus dans la boue du sentier.

Qui est venu ? Qu’est ce qu’ils ont dit ? Qu’est ce qu’il s’est passé ?
Eux aussi, on leur a proposé une protection ?
Qu’est ce qu’ils sont devenus ?

Alma cligne des yeux.

Au Block, on est pas une petite famille. On grandit tu vois ? Plus ça va, plus y’a des gens, plus y’a des gens, plus on nous voit, plus on veut nous voir.

Et moi j’veux pas.

Moi j’veux qu’on nous laisse tranquille. Moi j’veux pas qu’on nous offre de la protection. Moi j’veux rien devoir a personne.

Alors quand on vient nous voir, chez nous, la bouche en coeur et le flingue dans la main, et qu’on dit qu’on veut pas, c’est qu’on veut pas, bordel ! On va pas repartir avec toi. On va pas juste laisser des traces de pneu dans la boue, et puis plus rien. On veut pas, t’as pas compris débile ? T’as pas compris ?

Alma se lève. Elle détache le bout de plâtre qui pendait, le broie doucement dans sa main, et jette les débris par la fenêtre ouverte.

Dehors tout est calme.
C’est le milieu de la nuit.
Il fait encore chaud.

Il fait encore chaud oui. Mais on a de l’eau. On a un putain de tuyau d’eau qui part du fleuve, qui est pompé par des amis à nous, et que 7 a tiré bien discrètement dans ces putains de souterrains de merde ou on voit rien d’autre que le reflet du métal des boites de conserve abandonnées aux rats.

Le métal.
Le métal des couteaux.
Les sourires dégueulasses.
Et les ongles sales des mains.

Alma a un frisson. Elle se frictionne les bras.

Elle se revoit, se mordre les lèvres au sang, essayer de jouer la comédie, comme on avait dit.
Mais parler c’est pas son truc. Après avoir cherché de l’eau au Château, Banni lui a dit « j’avais peur que tu parles trop, Alma ». C’est vrai, elle parle trop des fois. Souvent. Là elle a parlé, mais ils l’ont pas cru.

« Je tiens pas la pression », elle se dit.

Elle sent à nouveau le coup lourd sur la nuque qui la fait perdre pied.
Puis les sourires degueulasses. Et les ongles sales des mains, à nouveau.

Elle se revoit avec 7, et Banni, un peu plus tot, résumer le plan qui devait les amener à trouver la tanière des Ska. « Si j’ai bien compris, les mecs, c’est que c’est moi qui vais devoir faire la nana perdue qui vais trafiquer la pompe c’est ça ? Parce que 7, tu te perdrais dans ton slip, et Banni, côté discrétion, on a fait mieux. Alors je pars devant avec la lampe torche, dans ces souterrains de merde, et vous êtes derrière hein ? Vous êtes derrière ? J’vous préviens, si ça va pas, je crie. J’vous préviens si ça s’passe mal, je. Vous. Tue. »

Elle se revoie regarder Banni dans les yeux.

« Tu m’laisses pas tomber hein ? »
Le colosse rouge pose un regard assuré sur la jeune femme. Comme d’habitude il soigne chaque mot.
« Jamais…Alma. »

Elle sent les ongles sales des mains. Elle se voit par terre, à demi sonnée, entourée par une meute de sourires mauvais et de couteaux luisants.

Elle entend la voix crasseuse : « on la ramène ? »

Et elle entend la réponse :

« Non. On la consomme sur place. »

Un autre frisson.

Dehors tout est calme. Elle retourne s’allonger sur sa couche.

« Banni… merci. »

Au plafond, des craquelures dessinent des formes.

4 Likes
#13

Comme quoi un échec critique ça inspire plus que tout le reste…

La suite ailleurs…

#14

@Mat Il y a de la poésie dans le fumble.
edit : mais je fais aussi référence à un succès critique en première partie de post :slightly_smiling_face:

#15

Monstre…
J’ai essayé Myriam, j’ai parlé avec mon cœur, j’ai parlé de ce qui tiens chaud.
Mais ils ont juste vu que le Monstre.
Tu vois Rouge certain protège avec leur bras et d’autre avec des mots
Comment on fait ça ?
Mais toi ho ! Toi Rouge tu n’as pas besoin de ça ! La Peur Rouge utilise la peur.
Non ! LA Peur fait fuire ! Comment je protège si les gens parte ?
La racine de rêve Banni ? Si tu es quelqu’un de bien tu auras de beau rêve !
Pourquoi tu n’essaye pas alors ? Hein ROUGE ?
J’ai sauvé ALMA !
Et qui s’est l’imbécile qui l’a mis en danger un premier lieu ?
Tu voulais que ça arrive Rouge ! Tu voulais qu’elle te soit redevable !
Non !
Tuer, pour la paix, tuer pour protéger, tuer parce que tu fais ça bien, tue, tue, tue Rouge porte ton nom ! Haut dans le ciel
Non non non non ! J’ai tué pour sauver ! Banni protège, Banni protège, Banni protège !
Qui protège tu grand débile ? A part ta peau ? T’as foutu le camp sans Myriam la queue entre les jambes
Qu’est ce que je pouvais faire d’autre j’étais…les drogues ! Elle m’avaient !
Des excuses tout ça mon gros, tu te débrouille pour sauver la belle comme tu veux mais tu la laisse pas tomber
J’ai tuer le chef !
Par vengeance ! ça n’a pas ramener Myriam ! ça n’a pas détruit le H ça a juste mis un autre à la tête du truc, la belle vengeance inutile

Avec ce qu’il se passe on aurait bien besoin d’un monstre pour nous protéger.
Oui !
J’ai faim monsieur, c’est pas à manger ça
Non.
Gaztown arrive et pile poil sur la route ya votre com
Oui.
C’est quand même bizarre ce groupe du Château évaporé.
Non. Il servent d’engrais maintenant.
Banni ?
Mmm ?
ça va ? tu parlais tout seul…je crois.
Pardon Alma ça m’arrive des fois, quand je trouve pas le sommeil.

Avec ce qu’il se passe on aurait bien besoin d’un monstre pour nous protéger.
Oui. Je protège.
Si tu veux qu’il t’obéisse, colle leur la peur Rouge, tu verras c’est si facile et c’est pour leur bien
Non. Il se battrons parce qu’il le veulent.Pour eux même.
La peur peut les sauver Rouge.

Tu veux les sauver non Rouge ?

Faut qu’ils t’écoutent pour ça non ?

Hahahahaaha ce qu’on se marre avec toi Rouge, t’es vraiment trop naze.
Oui.

3 Likes