L'Auberge Virtuelle

Questions concept de campagne 1 MJ 1PJ

Salut les membres de l’auberge,

Je devrais bientôt sortir de ma retraite monacale de la frontière belge et retrouver du temps de jeu une fois cela fait.

J’ai un concept qui me trotte dans la tête. En effet, j’ai envie de me lancer dans une campagne au long cours avec trois joueurs (triés sur le volet évidemment). Cependant j’aimerais l’articuler comme suit :
Des séances hebdomadaires en 1 MJ/1PJ pour chacun des joueurs
Une séance toutes les 3/4 semaines en groupe.

Je ne sais pas si le concept est viable, qu’en pensez vous?
Auriez vous des conseils si vous avez déjà pratiqué ce genre de choses? notamment les séances avec 1 seul joueur.

Je ne sais pas si ça a son importance mais le thème de base ce sera du super héros ^^

Hum…
ça dépends de beaucoup de paramètre :slight_smile:
Je suppose que pour organiser tes séances comme ça tu dois avoir une idée derrière la tête du coup la question serait plutôt est ce que l’objectif lié à cette organisation va plaire aux joueurs potentiels.

Entre les séances j’échanges assez fréquemment avec mes joueurs sur leur personnage et leurs actions en « downtime », personnellement je préfère le faire par écrit sur un forum ou discord car trouver des créneaux même pour deux personnes pour faire du live c’est pas toujours évident et de plus l’écrit à un avantage supplémentaire sur le live, on prends le temps de réfléchir.
Les réponses sont souvent plus construite, mieux développé par écrit qu’a l’oral (dans mon expérience).

Après ce qui marche pour moi ne marche pas pour tous.
J’ai déjà fait des séances avec un seul joueurs mais en général c’était avec un but bien précis.
1 - Jouer un événement important du background d’un joueur avant de rejoindre le groupe
2 - Jouer / Développer l’objectif personnel d’un joueur qui n’est peut être pas en accord avec l’objectif du groupe pour conserver la surprise et minimiser la « gène » que ce genre d’action.

La seule réponse valable je pense c’est que tu verras probablement au « cas par cas » avec chaque joueurs en fonction de leur dispo / envie.
(Je ne suis pas sur que des sessions one to one répété fonctionne bien ceci dit, car au final la grande majorité des joueurs aimes jouer avec les autres…mais encore une fois ça dépend de l’objectif visé)

En espérant que ça t’aide :wink:

1 J'aime

Effectivement, c’est fort constructif!

Ça fait un moment que ça me trotte d’essayer et l’idée a l’air de plaire aux joueurs avec qui je joue habituellement.

Je me dis qu’au pire les joueurs sont en demande de jouer plus souvent ensemble ça peut s’organiser, voire passer à seulement ce mode de jeu là.

J’ai jamais testé le play by forum, ça peut être une alternative intéressante ^^

1 J'aime

Si tu n’as jamais essayé je ne peux que t’encourager de faire un essaie avec tes joueurs, cela vous plaira peut être…ou pas ^^ mais c’est le seul moyen d’être fixé et même si c’est très différents d’une partie classique (on s’attarde plus facilement sur une scène en particulier) je trouve que ça apporte beaucoup de bonnes idées qui peuvent créer de l’intrigue et des conséquences durant les parties en groupes.
Et les joueurs se sentirons aussi plus impliqué dans l’intrigue vu qu’ils y auront contribué.

1 J'aime

Dans la case à tester alors!

Merci d’avoir pris le temps de répondre !

1 J'aime

Aller hop, ma p’tite anecdote perso…

Il y a quelque années (une vingtaine… putain c’est qu’on s’fait vieux !), j’avais lancé une campagne 1MJ/1joueur pour un pote.

Il avait créé un perso (un hobbit voleur en l’occurrence) et j’avais créé de mon côté une ville dans laquelle il pouvait s’amuser.

Un des principes c’est qu’on créait vraiment l’histoire à deux : il disait ce que son personnage faisait et on voyait où ça nous menait. Même si à l’époque c’était avec une base de jeu très classique, on était dans une forme de narration partagée extrêmement stimulante : lui parce qu’il pouvait jouer son personnage comme il l’entendait et aller « ouvrir des morceaux d’histoire » là où il voulait, et moi parce que je devais être très réactif (ça a été super formateur en tant que MJ) et que ça m’a permit de faire un super travail de worldbuilding.
On a joué dans un contexte urbain medfan et les PNJs et la ville en question me servent encore régulièrement.

Pour pouvoir faire ça, j’avais préparé un plan de ville plus ou moins vierge… je connaissais les bâtiments principaux (palais, guilde des magiciens, la garde, une ou deux taverne typiques etc) en me basant sur un plan du 18ème siècle de la ville où j’avais grandis. Ca m’a permis d’être très à l’aise dans les descriptions tout en inventant ce qu’on pouvait y trouver et lui ne connaissant pas cette ville, il avait l’appui du plan pour choisir où il voulait aller avec la joie de la découverte.

J’ai évidemment créer une belle liste de PNJs pour avoir une répondant. Mais plutôt que de créer un voleur, un guerrier, un machin, un bidule… j’ai crée des personnages avec des noms, une description sommaire (il est grand, elle est balaise, il boite, elle a les cheveux blancs… et des surtout des détails qui les rendaient uniques genre : il a une bague à l’index de la main droite qui semble trop petite, elle n’est pas tout à fait enfoncée et le doigt a l’air gonflé, il se ballade avec une cape sur laquelle sont cousus des grelots qui ne tintent jamais, elle a une tâche de vin sur le visage qui ressemble à un oeil de serpent…) et une base de personnalité avec une intention (elle est colérique et aimerait apprendre à lire, il fait semblant d’être bègue pour tester la patience de ses auditeurs, c’est un menteur chronique mais il ne pense pas à mal c’est juste plus fort que lui…). Ces bases de personnages n’était pas attribuer à des rôles particuliers : ils étaient là comme outils et m’ont permis de créer des PNJs intéressants (en tout cas qui nous intéressaient) sur le vif et devenir de vrai personnages récurrents, des vrais habitants de la ville.

Entre deux sessions, je remettais les choses à plat, je lui demandait ce qu’il voulait faire en fonction de ce qu’il s’était passé et on à jouer comme ça pendant plus d’une dizaine de partie (à l’époque où on jouait de 20h à 2h du mat !).

J’imagine qu’aujourd’hui avec un système comme Dungeon Word, ce genre de chose est beaucoup plus facile à faire… D’ailleurs ça me titille beaucoup…
Ah et si tu veux faire du super héros, essaie Masks peut-être.

2 J'aimes

Alors d’abord tu es toujours fringant!
Ensuite merci beaucoup pour toutes ces précisions !

A dire vrai je suis déjà très axé sur l’improvisation et le JdR axé sur les joueurs. On a nos habitudes de table en vrai!

On va partir sur du Savage Worlds que j’ai envie de tester. J’aime bien les PbtAs mais je trouve les propositions parfois un peu stéréotypées. En plus masks c’est du teen et pas aussi héroïque que je le souhaiterais

Mais merci encore!

Mais effectivement je vais essayer de préparer des supports pour faciliter les réponses en tête à tête

Vos parties étaient aussi longues que des parties plus traditionnelles?

oui oui, nos parties étaient aussi longues que les parties « multijoueurs ».
D’une part parce qu’on était des grands malades mais aussi parce que comme on allait vraiment où on voulait on pouvait prendre le temps de jouer sur plein d’échelles de la grosse aventure à la scène intime. Du coup, c’était hyper plaisant de pouvoir prendre le temps de jouer tout ce qu’on voulait sans se dire « ah tiens ça fait 2 heures qu’on joue la conversation avec ce vieux fou de gnome alchmiste » sans si dire que les autres joueurs doivent commencer à s’ennuyer : il n’y avait pas d’autres joueurs :wink:

2 J'aimes