L'Auberge Virtuelle

Soirée jeu de rôle Larousse

#1

En octobre 2017 est sorti chez Larousse, un kit Soirée jeu de rôle de François Yvon, à 12,90€.

Un kit complet pour s’initier aux jeux de rôles et organiser des soirées réussies en famille ou entre amis avec :
• 3 livrets de 24 pages :
- Un livret maître du jeu, avec les règles, le principe du jeu de rôle, les conseils pour bien animer la partie.
- Un scénario « Enquête fantastique » pour plonger dans l’univers de Lovecraft : disparitions inquiétantes, phénomènes surnaturels…
- Un scénario « Heroic Fantasy » avec des chevaliers, des dragons et des trolls…
• 40 fiches personnages
• 4 plans avec les « trésors » affichés pour le maître de jeu.
• 1 paravent « maître de jeu » : pour dissimuler les actions du maître de jeu, avec un graphisme qui met dans l’ambiance.
•1 dé 10 faces : incontournable pour introduire du hasard dans les jeux de rôles.

J’avais trouvé l’initiative intéressante et j’avais acheté le kit, je ne l’avais pas lu, mais juste parcouru les différents livrets et cartes, le matériel est de qualité et cela semblait intéressant.

Cette semaine, je devais faire une séance d’initiation à mes collègues, je me suis dit que c’était peut-être l’occasion d’essayer ce kit, j’en commence la lecteur.

Je tombe sur ce paragraphe qui m’interpelle.


:thinking: donc là, ami auteur, tu nous expliques que le top du top c’est de jouer un magicien, car selon toi, c’est ce que tout le monde veut, mais tu nous expliques aussi que tu n’as pas mis de magie dans ton jeu. :roll_eyes:
J’ai beaucoup de mal à comprendre l’idée.

Deux pages plus loin :


:cold_sweat:
Donc dans un kit d’initiation, tu es en train de me dire que si un joueur n’accroche pas, faut pas que je m’énnerve, mais que bon, s’il est trop relou, je bute son perso ? c’est ça ou j’ai mal compris ?
:fearful:
La bienveillance toussa…

Autant vous dire que j’ai arrêté ma lecture à la page 8, et j’ai mis le kit dans ma pile de jeux à vendre.

5 Likes
#2

Quand le fait que beaucoup de mes personnages meurent prend un tout nouveau sens. :no_mouth:

2 Likes
#3

Je peux admettre que les formulations sont ambiguës ou maladroites, mais tu fais un peu un procès d’intentions.
La remarque sur la magie implique qu’il existe de nombreux jeux où les systèmes sont développés, il s’agit d’une boîte d’initiation donc c’est un choix valable de ne pas en inclure.
Se “débarrasser” d’un personnage scénaristiquement ça peut tout simplement vouloir dire décider ensemble d’une porte de sortie dans la fiction, afin de ne pas avoir un personnage qui disparaît. Pas nécessairement “Rock falls, you die”…

Soirée jeu de rôle est loin d’être un produit parfait mais j’en ai eu de bon retours pour des initiation de “familles sceptiques”, et le canal de diffusion en marchands de journaux et grandes surface me semblait être une expérience intéressante.

#4

Si on devait s’arrêter de lire des bouquins de jdr quand il y a des âneries écrites dedans, nos ludothèques seraient bien minces !

2 Likes
#5

Ben moi ça me choque aussi :open_mouth:
Je trouve que c’est sombrer carrément dans la facilité que de dire à un MJ (peut-être débutant, donc ce seront éventuellement les premiers conseils qu’il aura et ceux qu’il appliquera à l’avenir) : débrouille-toi pour la magie et débarrasse-toi des personnages des joueurs pénibles !
J’ose à peine imaginer ce qu’il y avait dans la suite du livret !
(et au passage, le paragraphe sur les leaders et les suiveurs me fait bondir aussi )

4 Likes
#6

Bin moi ce qui me choque c’est qu’on prenne une phrase comme “si une joueuse n’accroche pas, débarrassez-vous du personnage scénaristiquement” pour en faire “si une personne est relou, butez son perso”.
C’est certes une interprétation possible mais c’est loin d’être la seule et même si j’aurais souhaité une formulation plus explicite de l’intention, c’est également à nous d’être bienveillants en laissant le bénéfice du doute ou en choisissant d’interpréter le texte de manière favorable.

1 Like
#7

On peut interpréter oui. Les trois petits points entre “Débarrasser” et “scénaristiquement” sont un peu ambigus.
Après c’est une boite d’initiation, un produit fini. On ne peut toujours éviter les maladresses mais le choix des termes a son importance. “Débarrasser” n’est pas “Arranger une sortie”. Il y aurait pu avoir une mention, du genre faire une pause pour discuter entre participants du déroulé de la partie, voir ce qui ne va pas. C’est un jeu en “société”.
Concernant “leader” et “suiveur”, je connais pas la boite. Mais si c’est pensé pour induire des comportements comme dans Sombre et créer de l’histoire, ça me va. Quoique sur la photo, le propos n’a pas l’air très étoffé.
Mais bon, il y aura peut-être une V2.

1 Like
#8

J’ai bien l’impression que ce matos est loin derrière Sanctuaire en terme de clarté et de bons conseils.
@Acritarche tu devrais peut-être te rapprocher de Larousse pour proposer tes talents, plutôt que de laisser sévir un auteur aux conseils aussi mal formulés :wink:

3 Likes
#9

Malheureusement, je pense que ce paragraphe est symptomatique de certains MJs.
Au lieux d’essayer d’être bienveillant et patient on s’en débarrasse.
C’est déplorable.

#10

J’ai offert ce kit. :sweat:

1 Like
#11

“Ce n’est pas le jeu de rôle d’initiation massivement distribué que nous voulons, mais c’est celui que l’on mérite” ( à lire avec la voix de Batman :slight_smile: )

J’ai sauté au plafond aussi quand j’ai lu les captures d’écran. Mais avec quelques heures de recul, je pense aussi que c’est mon expérience des jeux de rôle qui m’y a fait voir du vilain.

C’est sans doute mal formulé car trop condensé : la contrainte de place dans un tel kit doit être réelle.
Maintenant comme c’est un kit d’initiation “découvre toi même les jdrs”, je me dit qu’il faut savoir jusqu’où aller dans les explications.

Par contre j’ai été moyennement emballé en apprenant que le scénario proposé était une enquête … (détrompez moi si j’ai mal compris !). Je me dis qu’une exploration aurait eu plus de panache.

Bon, et tout ça c’est en attendant de pouvoir distribuer For The Queen et les hacks liés à la publication prochaine du SRD dans toutes les grandes surfaces du moooonde ( oui j’ai oublié de prendre mes cachets ce matin :wink: )

2 Likes
#12

Puisqu’on m’interpelle…

  1. Donner plein de “bons” conseils comme dans Sanctuaire demande beaucoup, beaucoup de place. Ce dont ce produit doit immanquablement manquer vu le format et le prix.
  2. D’après les impressions qu’il me reste suite à ce que j’avais lu à gauche et à droite à sa sortie, la genèse de ce produit n’a pas profité d’une relecture à 360°, ni d’une pré-diffusion très large au sein de la communauté des éditeurs et auteurs. Ce qui aurait probablement permis d’éviter certains de ses plus gros défauts.
  3. La personnalité de l’auteur est assez contestable. Et ses pratiques créatives et éditoriales expliquent probablement le point 2. Mettre cette personnalité en parallèle avec ce que j’ai lu ci-dessus relèverait du procès d’intention et du bitchage gratuit. Je garderai donc ce que cela m’inspire pour moi.
  4. Je n’ai ni lu ni acheté ce produit. Ne prenez donc aucun des point 1 à 3 ci-dessus pour argent comptant.
  5. Si ce produit est au jeu de rôle ce que Escape game spécial famille - Les mystères de la pyramide est aux escape games, que Saint Arneson et Saint Gygax aient pitié de nos âmes. :clown_face:
2 Likes
#13

Bon ben je plains le futur larron qui achètera ce truc :fearful:
(Le mettre directement à la poubelle aurait peut être meilleur pour la scène rôlistique avec un petit rituel de purification avant et un bon commentaire bien senti sur senscritique ou autre)

@Boulash désolé de faire parti des gens qui choque mais j’ai interprété exactement la même chose.
Quand tu paye un bouquin de JDR pour débutant on est en droit de s’attendre à des choses plus utile que ça.

hoche vivement la tête

Hiiii !!

Ca va aller @Jayke ça va passer. (Pense a prévenir le destinataire de bruler l’engin avec le paquetage ! On est jamais trop prudent…)

3 Likes
#14

@Pierreuh Et bien moi je suis désolé de faire partie des gens qui, comme Matthieu_B, sont capables de faire la part des choses entre une réaction épidermique (j’ai eu la même, des “bons conseils” de TPK pour punir des joueuses qui ne se comportent pas comme on le voudrait, j’en ai lu et entendu des caisses) et la réalité d’un texte.
Les seuls dont l’interprétation importe vraiment ce sont ceux et celles appartenant au public-cible de ce produit, c’est à dire des gens n’ayant eu aucun contact avec le jdr. Et d’après les quelques retours que j’ai eus, ce fût interprété exactement comme une incitation à laisser les joueuses peu intéressées quitter la partie en ménageant une porte de sortie dans la fiction.

1 Like
#15

Merci pour cette synthèse.
J’ai également été déçu par le soirée enquête de la même game.

Et c’est malheureusement ce qui peut se produire quand un éditeur généraliste s’empare d’un produit “de niche” qu’il ne connaît pas et le transforme en prêt à consommer “grand public”.

C’est arrivé car il y avait une place à prendre sur le marché. Ankama ou Asmodée s’en serait peut-être mieux sorti (culture geek inside).

Nez-en-moins… il serait dommage de condamner l’intention de faire découvrir nos loisirs au grand public. Ceux qui accrocheront se rapprocheront probablement de clubs ou de communautés comme la nôtre qui leur transmettront de meilleures pratiques.

2 Likes
#16

J’ai bien fait de ne pas ouvrir mon exemplaire que j’avais gagné via un concours.

Pour l’initiation, j’ai Tails of Equestria pour les enfants, et des jeux old school (à base de dé 100 et dé 20) pour les adultes. Cà marche bien pour bien comprendre les mécaniques requis lors de sessions.

Si quelqu’un qui a joué à la version Larousse pouvait nous en faire un retour, çà serait intéressant. S’il y a du potentiel au niveau de la compréhension du JdR et un système léger, c’est déjà un point vital pour l’initiation, peu importe si les tournures de phrases sont maladroites.

1 Like
#17

Merci de rappeler à nous autres choqués que notre avis ne compte pas :slight_smile:


Blague à part…
Est ce que tu pourrais faire attention à la façon dont tu présente ta pensée car on pourrait croire qu’il y a un jugement moral sur le ressentie exprimé par écrit des autres.

Je ne vais pas me prononcer sur l’intention de l’auteur, mais je constate que nous sommes au moins trois à avoir réagi fortement à la formulation dans le livre, à partir de là je pense que ce n’est pas ridicule de penser que d’autres personnes pourrait interpréter de la même manière et pire prendre pour argent comptant un conseil mal formulé.
Pour beaucoup le jeu de rôle est une passion et qui dit passion dit émotion. Je pense que ce que tu appelle des …

… mérite autant de considération que le reste.
Les réactions d’un lecteur qui a acheté l’ouvrage d’un auteur ne sont elles pas légitimes ?
Tu ne pense pas qu’un auteur aimerait savoir que sa formulation à été mal perçu ?
Il y avait probablement une autre façon de tourner ce conseil pour qu’il ne soit pas perçu dans ce sens là non ?

J’entends bien les choix d’interprétation que tu fais sur la lecture des passages rapporté, ce sont les tiens, ils t’appartiennent.

Mais on parle là d’un ouvrage publique qui présente une vision du jeu de rôle qui sera peut être la seule que lira jamais un profane.
Laisser entendre que ceux dont l’avis diverge ne sont pas bienveillants parcequ’ils ont fait le choix de ne pas interpréter le texte de manière favorable, et bien ça me pose un petit problème de tolérance.

Pense tu vraiment que l’on puisse parler ici de choix ? (Je veux dire, quand tu te fais engueuler par ton boss tu fais le choix de bien réagir ?)
Et quand bien même n’avons nous pas le droit au notre ?


@Boulash Désolé si ce message est perçu comme une aggression, ce n’est pas le but.
Je ne doute pas un seul instant que tes intentions soit louable, mais je trouve que dans la formule…parfois ça déborde un peu.
Désolé si la mienne (de formule) l’est un peu également (débordante).

1 Like
#18

Je suis 100% d’accord avec toi.
En même temps, notre loisir a été (est encore?) souvent perçu comme élitiste. Et donc, je pense que, quand nous, auteurs, écrivons un produit de découverte (pas fan du terme “initiation” pour parler d’une première approche du jdr), nous devons être particulièrement attentifs à être inclusifs et à donner tout de suite les bons conseils avec une formulation ne prêtant à aucune ambiguïté.
J’ai sué sang et eau pour pondre Sanctuaire. Et quand j’en relis certains passages aujourd’hui, je ne peux m’empêcher de me dire “Bon sang, mais tu n’aurais pas dû dire cela comme cela mais comme ceci!”. Pourtant Sanctuaire a grandement bénéficié de plusieurs relectures d’éditeurs, d’auteurs et de meneurs habitués à faire découvrir notre merveilleux hobby.

2 Likes
#19

@Boulash et @Pierreuh, on ne se connait pas beaucoup mais j’apprécie beaucoup vos contributions.
J’espère que vous arriverez à vous comprendre et à ne pas vous fâcher …

J’ai l’intuition qu’il faudrait peut être en finir avec les jeux de rôle ou les boîtes “d’initiation”. Peut-être simplement sortir des jeux réellement accessibles. Pas simplistes, ni tronqués, light ou faciles. Ni des jeux dans lesquels l’auteur ou l’éditeur essaieraient de fourrer au forceps “tous ces bons conseils qu’il faut pour jouer”

Non juste accessibles pour tous les publics, c’est à dire qui ne nécessiteraient pas de “compétences” ou “d’expériences” préalables pour être joués. Des jeux qui par leur design, leur écriture, leurs mécaniques distillent ces conseils sans avoir à les écrire noir sur blanc plus ou moins adroitement.

Vous en pensez quoi ?

4 Likes
#20

J’en pense Tranchons et Traquons.

4 Likes