L'Auberge Virtuelle

[The Sprawl] Campagne New-3spérance

Voici un fil pour suivre notre campagne de The Sprawl, en commençant par un compte-rendu de la session 0 de The Sprawl, orchestrée par @Galadur, avec les joueurs @Aesteriel , @MathL @Cylariel et moi-même. Nous avons utilisé la méthode d’Antoine Pempie expliquée dans le supplément Métapole, et qui fonctionne à merveille pour créer le cadre de jeu. L’ensemble est un peu romancé pour rendre la lecture plus agréable. S’il y a des personnes intéressées (manifestez-vous par un petit signe sur ce message), je poursuivrai sur les missions réalisées… la première étant ce soir !

New-3spérance, l’histoire d’un renouveau économique

L’année, 2120.

Le théâtre des opérations : New-3spérance - N-3 pour les intimes -, le nouveau nom du Cap, en Afrique du Sud.

Si tu as entendu parler du coin dans tes puces encyclo du 21ème siècle, tu verras que la région a bien changé. Avec l’embrasement généralisé des conflits au Moyen-Orient, plus personne n’ose tenter sa chance avec le Canal de Suez. Résultat, les échanges entre le Vieux Continent et l’Asie passent en grande partie par New-3spérance. Ca a eu du bon au début. On peut dire qu’on a bien profité du boom économique pour devenir une ville de premier ordre dans le commerce mondial. Mais rapidement, le commerce illégal est devenu aussi développé que son pendant légal, apportant son lot de problèmes. Ceci dit, pour un opérationnel comme toi, c’est le paradis. C’est simple : tu trouveras absolument tout ce que tu cherches ici, à condition d’y mettre le prix et d’avoir les bons contacts.

La majeure partie du transport de marchandises est effectuée par Transcorp, une mégacorpo internationale qui assure la logistique et la sécurisation des voies maritimes, terrestres et aériennes. Si tu connais des mecs chez eux, tu dois pouvoir récupérer tout le matos nécessaire pour rendre ta vie meilleure. Sinon, on a aussi notre lot d’organisations criminelles et de gangs, qui lancent des opérations de piraterie depuis les tentaculaires townships du bord de mer. Faut dire que l’incroyable trafic maritime dans le port de N-3 a de quoi attiser les appétits des miséreux, qui ne peuvent compter que sur leur hargne et un bon gun pour éviter de crever la bouche ouverte. J’ai entendu raconter que certains actes de piraterie seraient commis avec la complicité de Transcorp, ce que la corpo dément fermement, mais ça ne m’étonnerait qu’à moitié. Transcorp s’est diversifiée dernièrement, en créant à deux kilomètres de la côte, un complexe énergétique gigantesque qui accueille la plus grande centrale marémotrice au monde, surplombée par un champ éolien énorme. L’énergie est distribuée par d’immenses câbles chevauchant des structures de métal et de béton bien gardées. Les navires qui veulent accoster au port doivent passer ce goulet ultra surveillé entre le complexe et la côte, sous peine d’être soupçonnés de contrebande et arraisonnés par la mégacorpo.

Enjeux écologiques

A la fin du 21ème siècle, l’Afrique du Sud était devenue une terre d’immigration prisée car moins touchée par les catastrophes climatiques que les pays plus au Nord. Les réfugiés climatiques n’ont pas pour autant été accueillis à bras ouverts : les camps d’accueil s’étendent sur des centaines de kilomètres au Nord de la frontière du pays. Mais c’est un problème qui nous concerne peu à N-3, car on est bien plus au sud.

En revanche, on connaît bien les problèmes liés aux ressources naturelles, notamment en ce qui concerne la gestion des pénuries d’eau. Le Conseil de la Ville a décidé de faire appel au privé pour mieux gérer ces ressources et éviter le fameux Day Zero, date à laquelle l’eau est totalement rationnée. La gestion de l’eau est la chasse-gardée de Safe Water, qui distribue également plusieurs marques d’eau en bouteille. La corpo dispose d’ailleurs d’une force de sécurité bien armée pour protéger leurs installations, la Black Water. Honnêtement, je ne suis pas certain qu’on y ait gagné quoi que ce soit. La Safe Water par contre…

Une société New-3spérienne morcelée

La ville est plus ou moins découpée en trois zones, à l’image du découpage socio-économique de la société New-3spérienne.

Tout en haut, retranchés dans de luxueux complexes au sommet de Table Mountain, les Purs. S’ils ne sont pas nécessairement les blancs de l’époque de l’apartheid - la question de la couleur c’est so 20ème siècle ! - ils se comportent comme tels. En dehors de leur pouvoir économique, ils abhorrent officiellement l’usage de la cybertech, réservant ces implants barbares et inélégants à nous autres, la plèbe. Eux, vénèrent le corps humain pur, c’est à dire génétiquement amélioré et boosté à la biotechnologie. Bref, tu l’auras compris, ce sont juste des putains d’hypocrites.

Le cyberware, idéalement dissimulé sous une peau synthétique, est réservé aux classes moyennes laborieuses, les nouveaux esclaves des corpos, qui occupent la plus grande partie de la ville. Ils vivent dans les quartiers tout autour de la montagne ; les plus riches sur ses flancs, les plus pauvres près du bord de mer.

Les nouveaux townships, synonymes de pauvreté, de criminalité débridée et de cyberware bas de gamme, gangrènent une côte industrialisée et polluée par un trafic maritime ininterrompu. Ceux qui vivent sur la terre ferme sont les plus fortunés des miséreux. Les autres ont colonisé certaines zones de la baies, un coin qu’on nomme Les Puits. Imagine de titanesques tunnels de béton plantés verticalement dans la baie et reliés par d’innombrables passerelles. A l’origine, il s’agissait des fondations d’un projet immobilier hyper classe, torpillé par la mafia puis squatté par les ultra-marginaux qui ne trouvaient pas leur place sur la terre ferme. Le résultat est une série d’immenses squats avec une personnalité unique, verticaux, sombres et humides, où tout peut arriver. Il circule les pires rumeurs sur ces quartiers no man’s land, et perso j’évite d’y mettre les pieds.

On m’a dit que la dernière mode aux Puits était une sorte d’expérience musicale trance vaudou complètement trippée… Ses adorateurs vont se mettre dans une transe cyber-électro pour « vivre » la musique, en levant toutes les protections de leurs firewalls pour laisser le son les pénétrer. Les majors, Disney Universe en tête, ont peur de ce mouvement indépendant et nihiliste sans leader désigné, et parlent même d’un risque de virus info dangereux pour les citoyens. Pour une fois, je pense qu’elles ont pas tort.

New-3spérance, une ville résolument tournée vers l’avenir

Je t’ai parlé de Disney Universe, une mégacorpo média née de la fusion des gros groupes médiatiques du 20ème siècle. Aujourd’hui, Disney Universe est le sein que tète l’humanité, du lever ou coucher, pour éviter de déprimer en pensant à la réalité. Notre came, c’est le divertissement permanent, et D.U. c’est le dealer en tête des charts. Et je peux te dire qu’ils brassent un max de fric. C’est grâce, ou à cause d’eux qu’il ne fait jamais nuit à N-3. L’arcologie de Disney Universe, un peu à l’écart du cœur de ville, dispose d’une face large de plusieurs hectares qui diffuse en permanence des images, visibles de presque partout en ville. Il paraît d’ailleurs qu’on les voit depuis l’espace. En parlant d’espace, D.U. est tellement friqué qu’ils ont été capables de mettre parmi les premiers projets orbitaux et martiens des parcs d’attraction complètement dingues, où tu peux imaginer vivre dans les univers imaginaires de leurs franchises. Si tu veux mon avis, notre société perd complètement la tête…

Une autre corpo qui est fortement implantée à New-3spérance est la descendante de Facebook : Oculus. Leur service basique : enregistrer tout ce qui se passe dans ta vie pour en faire des résumés artificiellement excitants à partager à tes amis. Leur service premium : la techno Rift, qui permet de stocker sur leurs serveurs toute ta vie, toute ta personnalité, et d’accéder à l’immortalité. Rien que ça ! Rift fonctionne sur la base d’un implant biotech oculaire, qui permet à un individu assez friqué d’occuper le corps de son choix. Vu le prix du service, il est réservé aux plus fortunés, qui peuvent se payer le back-up et la production de clones. J’ai entendu parler de corps synthétiques mais aussi de personnes moins fortunées qui louent leurs corps pour que les riches s’encanaillent sans prendre de risques. Possible que ça ne soit que des rumeurs, mais qui sait…

L’autre projet high-tech de N-3 se nomme le projet The Ark. Créé par la corporation du même nom, dont les quartiers généraux se trouvent sur Table Mountain. Il a cristallisé les espoirs de nombreuses personnes qui n’en peuvent plus de la vie impitoyable sur notre bonne vieille Terre. The Ark est en train de créer une arche en orbite afin de l’envoyer sur une exoplanète. Un lieu où la vie serait merveilleuse selon leurs plaquettes. Beaucoup rêvent de rejoindre le projet et de se faire numériser puis réincarner là-bas. Autant dire qu’il y a de la concurrence dans l’air entre The Ark et Oculus, ce qui veut dire pas mal de business à faire pour les gens comme toi.

Le cast en deux mots

@Aesteriel joue Iris (Fixeur). Iris est une jeune femme d’une trentaine d’années, ancienne cadre de chez TransCorp. Ses parents bossant pour la corpo, elle a intégré leur école, et s’est faite remarquer pour certaines dispositions. Après qu’elle ait fait ses preuves et se soit vu implanter des cybercoms, la corpo lui a confié quelques petits business pour diversifier ses activités. Elle a ainsi créé le Queens of Spades , un établissement « pour adultes », où chacun peut trouver de quoi se détendre, dans un cadre feutré. Affection, sexe, sensations fortes… Quelques clients fortunés viennent s’encanailler, l’établissement étant situé dans un quartier chaud, mais proche du downtown, où la sécurité est correcte. Pour certains membres premium, il est même possible d’accéder à des puces sensorielles personnalisées. Sévèrement réprimées pour les dangers qu’elles occasionnent, ces puces sont très prisées des amateurs de sensations fortes. Le Queens of Spades a vite acquis une bonne réputation, mais sa rentabilité était jugée insuffisante par la hiérarchie. De fait, lorsqu’il a été question d’arrêter l’affaire, Iris a exprimé le souhait de le reprendre à son compte, protégeant ainsi ses employés, auxquels elle attache beaucoup d’importance. Aujourd’hui, elle gère seule sa boutique, et dispose d’un solide carnet d’adresses. Elle sait notamment s’entourer des meilleurs, et sa sécurité est assurée par d’anciens miliciens TransCorp très bien formés. Une récente réorganisation au sein de la corpo met en danger un accord tacite passé avec elle, et pourrait jouer sur son approvisionnement en cyber-meth, composant prohibé nécessaire aux puces sensorielles.

@Cylariel joue Mamba (Limier). Mamba est née dans un de ces puits à béton où sont parqués les citoyens de seconde zone. Voyant l’impasse dans laquelle moisissent proches, elle a décidé de monter son bureau d’enquête. Elle a fait ses premières armes en suivant des maris adultères ou en récupérant le stock de petits dealeurs de rue. Aujourd’hui, la mort dans l’âme, elle doit reconnaitre que la seule façon pour elle de s’en sortir est d’utiliser ses talents d’enquêtrice au service des corporations. Mamba est une aficionado de la nouvelle techno trance vaudou. Un de ses ex, DJ de son état, l’a convaincue de se faire implanter un port de compétences câblées pour kiffer son mix au maximum.

@MathL joue Viper Baripada (Journaliste), une sud-africaine d’origine européenne. Viper Baripada - du vrai nom Esther Kovalsky - a grandi à Johannesburg. A l’adolescence, elle travaille comme livreuse chez TransCorp. A l’époque, elle et sa planche à guidage servomotorisé ne faisaient qu’un. Elle aimait l’odeur du béton et de l’asphalte après la pluie, le néo-grunk (un mélange électronique entre le grunge et le punk) et participait à de nombreux mouvements écolos et de libération sexuelle. C’était une femme très engagée contre les politiciens, l’armée, les corporations, qui hurlait sur les réseaux sa haine d’un monde corrompu, dénonçant leurs actions inhumaines et destructrices Elle fait ses armes sur le blog du tristement célèbre Tombouctou Final, journaliste dark anti-gouvernementaliste et défenseur du mouvement « Indivisible Individu ». De nombreuses années ont passé depuis cette époque. Esther est devenue Viper. Elle ne fait plus que hurler désormais, elle mord aussi et son venin foudroie immondes ordures et raclures de fond de chiottes qui osent s’imaginer intouchables.

Je joue Smoke (Infiltré). Le job de Smoke est d’utiliser les informations à sa disposition pour atteindre sa cible, si possible sans violence. Elle utilise pour cela son corps cybernétique, qui lui permet de changer à loisir son look, pour camoufler son identité et prendre l’apparence de personnels autorisés sur le théâtre des opérations. Son origine reste un mystère, y compris pour elle-même. D’après ses souvenirs, elle a toujours travaillé chez Oculus, sous le nom de Joy, pour effectuer des missions de reconnaissance, infiltration, assassinat, exfiltration, vol de données, etc. Depuis la disparition de son mentor, Dimitri Bergson, elle a pris ses distances avec la corporation. Dans les ombres et elle est devenue Smoke, une pro aux multiples talents. Les blancs dans sa mémoire lui posent de sévères problèmes psychologiques. Elle pense avoir un implant Oculus Rift, donc une identité numérisée, mais elle n’a jamais osé vérifier. Elle ne sait donc pas si elle existe vraiment, si les flashs de souvenirs qu’elle a parfois sont les siens, si la voix qu’elle entend parfois dans sa tête est sa voix intérieure ou celle d’une autre. Elle tente de se construire une identité en gagnant une renommée, plus habituée qu’elle est à créer une façade sociale convaincante qu’à avoir une véritable profondeur.

Les missions passées

Voici les 4 dernière missions qui ont participé à créer des liens entre les personnages :

Mamba a conduit une mission afin d’obtenir des preuves contre les pratiques de Safe Water qui développait un principe actif addictif à ajouter dans l’eau. Elle a été aidée en cela par Iris qui a mis à disposition les moyens d’analyse de son labo (de production de drogue !) et par Smoke, qui s’est infiltrée pour obtenir des preuves matérielles.

Smoke s’est attaqué à The Ark : un vol de base de données pour le compte d’Oculus, en faisant chanter la personne gestionnaire de ces données à The Ark (c’était un client du Queen of Spades d’Iris et cette dernière lui a donné une puce sensorielle suractivée pour faciliter le travail de Smoke). Mamba était chargée de la protection de cette personne et s’est fait doublée par Smoke.

Viper a révélé un trafic d’organes prélevés sur des humains sains et transportés par Transcorp pour l’Europe et les USA, en faisant croire que c’était des organes créés synthétiquement. Smoke y a participé et a mis fin au problème dans un bain de sang. Viper a encore des infos non communiquées sur ce sujet (notamment concernant Smoke semble-t-il).

Iris s’est intéressée de très près à des produits douteux de simulation sensorielle de Disney Universe (qui aurait pu faire de la concurrence à sa propre marchandise) et leur a fait de la mauvaise pub pour éviter qu’ils se retrouvent dans le domaine public. Elle a été aidée dans sa tâche par Viper, qui s’est chargée d’une bonne partie de l’extraction de données et de les diffuser largement par la suite.

4 J'aimes