L'Auberge Virtuelle

UVG Session 2 le 29/11

Salut @UVG_2020,

On continue la campagne ce dimanche 29 novembre 2020 à 20h45.
(On peut éventuellement décaler au mercredi 2 si vous préférez.)

Comme la dernière fois, on jouera sur le canal #:skull_and_crossbones:-oubliettes du Discord de l’Auberge.

Le résumé de la séance précédente peut être consulté (et édité) par ici :

À dimanche !

1 J'aime

Toujours dispo dimanche soir pour ma part !

1 J'aime

@Magimax, @Samuel, c’est bon pour vous aussi ?

Bon pour moi. Hâte de voir le nanti mourir malencontreusement pour me léguer son fusil.

1 J'aime

Bon pour moi aussi, à demain !

1 J'aime

@Samuel, @Magimax, c’est toujours bon pour vous ? On vous attend sur le Discord de l’Auberge.

Alors, comment ça s’est passé. Qu’est-il arrivé?

1 J'aime

Deux morts, un ressuscité, un addict à la schcoumoune, quatre chevilles tordues, une mule sacrifiée, 25 000 € de dettes, une nouvelle carte, un sac de café de chat en moins, un compagnon en plus, et un long détour de plusieurs semaines par l’obélisque et le village citron Maurriteau.

Je laisse @Yann nous faire un résumé détaillé :wink: .

Semaine 1

  • Trajet : Cité Violette :fast_forward: La Basse Route et la Haute
  • Evénement : Entorse du Lama Delon
  • Rencontre : Golem de porcelaine – Filles de la Citadelle

Résumé : Le début du trajet se passe sans accroche majeure. Malgré une journée de retard pour soigner le Lama Delon qui s’est fait une entorse, la caravane suit le rythme attendu. Après quelques jours dans les steppes, les aventuriers entrepreneurs croisent la route d’habitants de la Citadelle de Porcelaine en la présence de trois jeunes femmes aux longues chevelures juchées sur les épaules d’un géant de porcelaine dépourvu de tête. Aerg part devant pour ouvrir la conversation, mais leurs mots sont durs : les habitants de la Citadelle n’ont que faire de marchander avec des habitants de la Cité Violette.

Cela n’entache en rien la motivation du groupe mené par Pelléas, et tandis que le golem et sa suite de travailleurs (ou esclaves, qui sait) continuent vers le Sud, la Caravane poursuit son chemin vers l’Ouest. Golaud raconte à qui veut l’entendre que non loin se trouve la Main Rouillée, un monument isolé particulièrement prisé des jeunes femmes de la Cité Violette, avides de venir s’y faire peindre le portrait au cœur des Prairies.

Quelques discussions sont brièvement échangées au coin du feu alors que le campement est monté au carrefour de la Basse Route et de la Haute. La « Pierre Pointue » est évoquée, mais le groupe a surtout hâte d’arriver à la Citadelle de Porcelaine. Dans une semaine si tout va bien.

Semaine 2

  • Trajet : La Basse Route et la Haute :fast_forward: Obélisque aux Fanions
  • Evénement : Entorse du Lama Delon
  • Rencontre : Obélisque aux Fanions – Scolopendres Vomes

Résumé : Fragilisé par la première semaine de trajet les lourds sacs qu’il doit transporter, le pauvre Lama Delon se blesse à nouveau, retardant quelque peu l’avancée de la Caravane, sans pour autant l’arrêter. Après une semaine de progression, Golaud est fier de présenter à ses camarades de voyage l’Obélisque aux Fanions évoquée plus tôt pendant le voyage. Au grand dam des aventuriers qui espéraient d’ores et déjà se trouver à la Citadelle de Porcelaine.

Après avoir vérifié sur la carte en parchemin en leur possession, ils se rendent compte que le trajet emprunté les a menés bien trop au Sud et même éloignés de la Citadelle ! Allant confronter Golaud — pourtant « sûr de lui » — à ce sujet, celui-ci finit par leur montrer la carte héritée de son père qui lui sert de guide dans les Prairies : elle diffère en bien des endroits de celle gardée dans les affaires de Berun.

Le doute s’empare de l’expédition, et décision est prise de continuer à suivre la rivière comme préconisé par Golaud. Si elle vient à faire un coude, la carte des aventuriers est la bonne, sinon celle de Golaud fera foi désormais.

Alors que la nuit tombe sur le campement à côté de l’obélisque renversée, couverte ci et là de fanions colorés flottant au vent, Pedro - sous l’emprise de feuilles psychotropes ramassées à proximité (la schcoumoune) - s’approche du monument. Observant les étranges peintures rituelles sur la pierre, il finit par la toucher et entre en transe. Pendant ce temps, Golaud se fait attaquer par deux énormes Scolopendres Vomes arborant des lasers en guise de tête en allant chercher de l’eau à la rivière.

image

Berun fonce à son secours, pendant qu’Aerg met le reste de la caravane à l’abri. Golaud s’est vu arracher une jambe et gît lamentablement dans les galets de la rive. Arkel sort son fusil et fait feu sur un des monstres, ravi d’entamer enfin le safari qu’il espérait. Berun se jette dans la mêlée, espérant faire diversion. Il parvient à vaincre le premier scolopendre, mais celui-ci lui assène un coup mortel : il ne lui reste plus que 5 pas à effectuer avant de mourir.
Sur la rive, il est déjà trop tard pour Golaud, qui a été occis par les lasers des bêtes. Le monstre restant fonce alors sur Berun, mais celui-ci parvient à l’empaler hérpïquement avant de laisser échapper son dernier souffle.

Ayant eu une révélation au contact de l’obélisque, Pedro ramène une mule auprès de Berun et, feintant de le transporter vers la caravane, en appelle à la magie contenue dans sa Corne de Licorne Arc-en-Ciel. L’énergie vitale de la bête est aspirée de son corps, et l’âme de Berun rattrapée par les volutes de magie pour le ramener à la vie. Dans un hoquet d’incompréhension, il retrouve le souffle, la peau à jamais marquée de vives couleurs arc-en-ciel.

Dans la nuit, Pedro revient inspecter la base brisée de l’Obélisque aux Fanions, et se fait envelopper, puis pénétrer par une étrange aura rouge. Nul ne sait encore de quoi il s’agit.

Semaine 3

  • Trajet : Obélisque aux Fanions :fast_forward: Quelque part près du coude de la rivière
  • Evénement : Entorse du Lama Delon
  • Rencontre : Village Citron Maurriteau, Malia, Myrine, Saja

Résumé : Malgré la mort de Golaud, le périple doit continuer. Suite à ses précédentes blessures, et ayant du remplacer la mule manquante — dont la cause de la mort doit rester un mystère pour Pelleas et Melisande — Lama Delon se blesse une nouvelle fois. Les steppes ne lui sont décidément pas favorables. De même, Pedro s’est découvert une irrépressible addiction pour la schcoumoune suite à sa première expérience.

Le coude de la rivière ne les met pas davantage en joie : cela signifie que la carte de la Compagnie du Renouveau Spirituel est la bonne et qu’ils ont perdu de précieuses semaines et rations en un détour inutile. Mais alors que le moral est au plus bas et que la Caravane s’apprête à bifurquer vers le Nord pour reprendre le cap, elle croise un village ambulant des nomades Pistache. Pedro en a déjà entendu parler : il s’agit du village Maurriteau, aux étendards vert citron.

Grâce à leurs origines nomadiques et sauvages, Aerg et Berun sont capables de converser avec ces habitants et faire office d’interprètes pour la Caravane. Sur la suggestion de Mélisande, il proposent d’échanger un sac de café de chat contre des vivres et une escorte jusqu’à la citadelle. La doyenne Myrine leur propose 20 sacs de vivres et leur présente Beauregard, un vétéran du Pays Vert au strabisme prononcé muni d’un étrange fusil chat. Il rejoindra aussi leurs rangs afin de les accompagner jusqu’à la Citadelle de Porcelaine. Berun n’étant pas encore remis de son récent décès, il ne peut assurer pleinement la défense de la Caravane.

Pendant ce temps, Pedro et Berun partent en quête de Saja, l’herboriste du village nomade. Pedro se sépare à contrecœur d’une partie de sa marchandise en paiement d’un breuvage ambré alcoolisé aux notes de citron et de menthe, qui permet à Berun de retrouver la santé qui lui faisait encore défaut.
Pedro demande également de l’aide pour se débarrasser de son addiction nouvellement acquise, mais il n’est pas prêt à passer une semaine sur place pour suivre une cure de désintoxication, et préfère affronter cette épreuve seul.

Semaine 4

  • Trajet : Maurriteau :fast_forward: Quelques part dans les steppes à l’Ouest du carrefour de la Basse Route et de la Haute
  • Evénement : Entorse de Berun
  • Rencontre : Satrapes colorés

Résumé : Perdus dans les Prairies, la Caravane prend encore du retard quand cette fois-ci c’est Berun qui se blesse. Fort heureusement le remontant de Saja l’avait suffisamment remis d’aplomb pour que cette entorse bénigne soit sans autre conséquence qu’un ralentissement d’une journée. Au cœur des steppes, le groupe voit au loin arriver 7 véhicules arborant chacun une couleur de l’arc-en-ciel. Ces sortes d’auto-wagons à la texture semblable à du verre ne semblent être tractés par aucune bête de trait et guidés par aucun individu.

Berun s’avance à leur rencontre, et les véhicules l’encerclent. Leurs toits s’ouvrent pour laisser apparaître dans chacun d’eux un individu dans une combinaison colorée (assortie) et à la tête couverte d’un casque de verre. Le Satrape rouge lui tend une tablette de verre sur laquelle est gravée une publicité en langage commun pour une expérience hallucinatoire. Malheureusement, le groupe n’a pas suffisamment de fonds pour accepter. Pedro vient proposer un échange contre de la schcoumoune, les Satrapes répondent avec les bras en croix et un « biip » grave signifiant visiblement la non-acceptation de l’échange.

Les Satrapes repartent dans leurs véhicules motorisés, et la Caravane aussi, chacun de leur côté.

3 J'aimes

Super compte-rendu! Vous avez dû bien vous amuser!

1 J'aime

Malgré l’absence de son plus fervent porte-parole, la marche inexorable de la révolution suit doucement son cours, n’ayez crainte camarade !

2 J'aimes

2 messages ont été fusionnés à un sujet existant : UVG Session 4 le 13/12