L'Auberge Virtuelle

WayeM

Salutation à toi, aventurier et explorateur d’univers !

Elle m’a l’air bien fréquentée cette auberge. Je reviendrai surement y boire une chope en bonne compagnie.

Je m’appelle WayeM… ça se prononce à l’anglaise « Y - M ». J’aime bien m’aventurer sur des terres inconnues, dépaysantes et riches en aventures. Il partait qu’ici je pourrai trouver mon bonheur.

Mes faits d’armes ? C’était il y quelques années déjà. Des amis m’avaient parlé de certaines auberges où les aventuriers pouvaient trouver des « quêtes » à accomplir et dont le réalisme devrait dépasser toutes mes espérances. Un peu dubitatif, car je pensais en connaître un rayon en jeu d’aventure virtuel. Je m’y suis rendu et j’ai regardé ce qui s’y proposait.

On m’a tendu un parchemin avec griffonné dessus « Prophecy ». Vous connaissez déjà la suite, à la lecture du parchemin je me suis trouvé transporté dans un autre univers, dans une autre peau et avec des compagnons d’armes que je ne connaissais pas… Vlam’ j’ai choppé le virus… pardon je ne devrais pas utiliser ce mot en cette période troublée.

Quelques mois plus tard, après de multiples découvertes, l’aubergiste m’a soufflé que je pouvais moi aussi proposer à des aventuriers des quêtes. Je n’avais qu’à choisir un univers que je connaissais bien pour le faire découvrir à d’autres… De plus j’en aurais eu la maîtrise totale !

Timidement j’ai choisi « le monde de Troy de Lanfeust », me disant qu’une aventure simple et humoristique serait basique à construire et courte à mener. Me croiras-tu si je te dis qu cette petite aventure à été un péplum d’1 an et demi ?

Si tu me permets de parler crûment… j’ai kiffé grave. Ce souvenir reste bien gravé en moi et certainement dans ceux qui ont partagé cette aventure.

J’ai pris une pause depuis. Il me fallait du temps pour comprendre, analyser et enfin me préparer. Entrer dans un univers, ce n’est pas « rien », comme j’avais la bêtise de penser avant. C’est le vivre.

Je travaille sur un gros projet et j’espère trouver des héros capables de relever le défi… Mais ce sera autour d’une autre chope.

Pour le moment je suis simplement ici comme toi, à écouter les histoires de taverne, à lire les parchemins et j’espère trouver un truc intéressant et qui sort de l’ordinaire…

Je te laisse l’ami. Merci de m’avoir écouté,ce sera ma tournée la prochaine fois.

3 J'aimes

J’ai moi-même débuté en tant que MJ avec le jdr Lanfeust de Troy! Que de souvenirs! :blush:

Cela ne m’étonne pas que ton aventure ait pris de l’ampleur. L’univers est vaste & coloré, relativement simple à découvrir et à s’approprier avec les BDs, et le côté humoristique propre à ce monde permet toutes sortes de bidouillages et de références pop :stuck_out_tongue:

Seule point noir, j’ai trouvé que le bouquin de règles était un peu avare en contenu et conseils pour les MJ novices. Il est suffisant pour jouer mais nécessite un peu d’expérience pour savoir broder là où le livre te lâche un peu dans la nature :grinning:

Ravis de partager ces débuts avec toi ! :smiley:

C’était effectivement un régal pour l’imaginaire d’avoir les BD comme support. Et ça nous a surement aidé à mieux intégrer l’univers ou à entrer dans la peau des personnages.

Seule point noir, j’ai trouvé que le bouquin de règles était un peu avare en contenu et conseils pour les MJ novices. Il est suffisant pour jouer mais nécessite un peu d’expérience pour savoir broder là où le livre te lâche un peu dans la nature :grinning:

C’est un point que je partage avec toi mais qui, pour le coup, m’a encouragé à me documenter. Pour un premier JDR, il est pour moi essentiel d’aller au plus simple, de jouer et avoir une expérience de « jeu » le plus rapidement possible. C’est pourquoi je ne reproche pas au bouquin d’être un peu avare en règles. Et pour broder, il y a les BD comme inspiration (j’ai eu de gros délire à inventer le noms des personnages d’ailleurs).

Tu imagines bien qu’au début, nous avons joué sur les règles de base et qu’à la fin j’ai étoffé les règles en piochant directement dans du DnD3.5. C’était même encore plus fun pour moi de créer mes propres règles que de me conformer à des règles existantes. J’ai eu des discussions passionnantes sur « comment donner de la liberté au PJ », « comment les encourager à faire du RP », « comment limiter les jets de dés pour se concentrer sur l’aventure »… Tout ça c’est pour moi le fun d’être MJ. Ecrire l’histoire c’est quelque chose, mais codifier l’univers…wouaw :star_struck:
C’est le partage, l’échange, la découverte, le jeu qui font toute l’essence du jeu de rôle pour moi… :grin:

1 J'aime