L'Auberge Virtuelle

N.YX du mardi 1er décembre 2020

Salut @NYX,

Troisième épisode ce mardi 1er décembre de 21h00 à 23h30.
Si jamais vous pouvez commencer plus tôt ou terminer plus tard, faites-moi signe, on étendra la session.

Le résumé de la séance précédente est accessible ici :

Si de nouveaux joueurs veulent rejoindre l’aventure en cours de route, qu’ils n’hésitent pas, il reste de la place.

À mardi !

image

1 J'aime

Bonjour,
Disponible de 21:00 à 00:00
Avant 21h, c’est un peu chaud avec mon fils …

1 J'aime

C’est ce soir, 21h, salon # :squid:tentacules. Tout le monde se sent prêt ?

Kenny finit d’aiguiser ses griffes de pierres :wink:

1 J'aime

Je récupere un nouveau fémur et j’arrive.

1 J'aime

Je serai là à 21:00

1 J'aime

Salut, je serai là aussi.
Pour les horaires, ça fait des séances plus courtes que la moyenne mais ma durée de concentration l’est aussi :wink:
Pas possible non plus pour moi le mardi de commencer beaucoup plus tôt. Je pourrais gratter 30mn éventuellement si j’anticipe.

1 J'aime

Ok, on reste comme ça alors, à tout à l’heure !

Ce message de résumé a été passé en mode wiki, n’hésitez pas à l’éditer :memo: pour le compléter.


La sirène éplorée s’appelle Melinda. Elle est secouée, mais accepte de parler après avoir été rassérénée dans la kitchenette du Trinity Swim Club.
Elle a vu ses sœurs se faire transformer en cristaux par une femme qui n’avait pas de peau, les muscles à vif. Celle-ci était venue réclamer des informations au sujet d’un colis transporté par les sirènes la semaine dernière. Enragée par le manque de répondant des femmes-poisson, elle les aurait cristallisées jusqu’à ce que Jessica, la prof d’aquagym et meneuse du gang de sirènes, accepte de lui avouer les informations qu’elle était venue chercher.
Pendant ce temps, Melinda se cachait dans un des tunnels reliant la piscine à l’Hudson River et au Lac de Central Park. Elle n’a pas entendu ce que Jessica a dit avant de se faire cristalliser, mais elle a participé au convoi du colis en question : le 20 octobre, ses sœurs et elle-même ont accompagné en sous-marin une femme en tenue de plongée et une longue boîte allongée, depuis un bateau qui venait d’atteindre l’embouchure de l’Hudson jusqu’à leur piscine.
D’après les livres de comptes du Trinity Swim Club, une forte somme aurait dû être versée par Dutch Kattern en paiement de ce service, mais le paiement n’a jamais été effectué. Jessica serait retournée sur le Princess Augusta pour réclamer son dû, sans succès.

Intriguée par les cristaux produits à partir des sirènes, Kenny la gargouille pose sa main sur celui de Jessica et entend une cacophonie de sons venant de la multitude d’univers parallèles représentés sur les facettes de la pierre. En se concentrant sur une des sources, elle parvient à l’isoler, et se retrouve soudain projetée dans un vaste océan tumultueux. À la lueur des étoiles se détache la menaçante silhouette d’un gigantesque kraken émergeant des flots. La bête est engagée dans un combat féroce contre des sirènes armées de tridents. À leur tête, Jessica.

Balzamine le gardien squelette fait appel à ses pouvoirs de protecteur pour sauver sa collègue de la noyade. Il plonge sa main osseuse dans le cristal et en retire Kenny par le col, trempée mais sauve. Elle a pu rapporter un petit bocal d’eau de mer de son voyage inattendu.

Taôs l’oiseleur entame une enquête de quartier pour retrouver la trace de l’Écorchée. Une vieille mendiante édentée lui indique l’avoir vue partir en direction de Central Park.

Le groupe entasse les cristaux-sirènes dans le cagibi à flotteurs de la piscine, puis Balzamine raccompagne Melinda chez une amie à elle pour la mettre en sécurité.

Pendant ce temps, Lisa la mage, accompagnée de Kenny, consulte sa bibliothèque occulte personnelle en quête d’informations sur les kraken. Il semblerait que ceux-ci soient en voie d’extinction, et protégés par les sirènes, fortement engagées pour la préservation de la biodiversité des océans. Ces informations vont dans le sens de la théorie de Kenny selon laquelle le cristal l’aurait envoyée dans un monde parallèle, et non pas juste un autre endroit sur Terre.
Elles se renseignent également au sujet des runes trouvées sur les lentilles optiques de la cargaison du Princess Augusta. Des symboles similaires sont présents sur un vieux diagramme secret présentant une version occulte du photophone d’Alexander Graham Bell. Ceux-ci étaient utilisés pour stabiliser une communication par ondes lumineuses.

De son côté, Taôs retrouve Zell, son paon albinos. Celui-ci avait été laissé à bord du Princess Augusta, mais est revenu vers son compagnon lorsque le bateau a levé l’ancre. Taôs se précipite sur le quai, et intime à Zell de retourner sur le navire pour déterminer sa destination. En attendant, il consulte les vidéos sur le compte Instagram des ados rencontrées au skatepark. En arrière-plan, il y trouve quelques informations intéressantes :

  • Jeudi dernier, une fourgonnette violette marquée NYU était garée devant le bateau.
  • La femme écorchée en manteau noir s’est rendue sur le Princess Augusta samedi.
  • Le pick-up bleu tuné était présent dimanche et ce midi.

Le lendemain matin, le groupe se retrouve sur le quai. Zell est de retour : le bateau s’éloigne de New York en remontant les côtes de Long Island.

Deux policiers attendent de pied ferme devant la capitainerie. Dès l’arrivée de Nick, l’employé de port rencontré la veille, ils le mettent en état d’arrestation pour avoir braqué une pizzeria de Hell’s Kitchen, le Pinocchio’s.
Kenny tente de se faire passer pour la petite amie de Nick en inventant une histoire de jumeaux pour l’innocenter, mais le mensonge ne tient pas face à l’étonnement de Nick, qui pensait qu’elle faisait partie du NYPD puisqu’elle s’était présentée comme telle la veille.

Taôs et Kenny se rendent à Central Park pour suivre la piste de l’Écorchée. Un sans-abri nommé Bob leur indique qu’elle aurait rencontré la « Reine de la Nuit », et serait à présent sous sa protection. Cette discussion aurait eu lieu devant la statue d’Alice au Pays des Merveilles, au cœur du parc.
En s’y rendant, les deux lames y rencontrent Jenny, l’Arcane protectrice de Central Park, qui semblait s’attendre à leur venue.

De leur côté, Balzamine et Lisa vont au Pinocchio’s, restaurant italien spécialisé dans la pizza aux tomates. Un client aurait été agressé hier, un certain monsieur Winston, client régulier toujours épaulé de son hibou de compagnie. Il se serait défendu avec brio, réussissant à mettre l’agresseur en déroute, qu’un autre client a identifié comme étant Nick Everett, employé portuaire.
Ce monsieur Winston est censé revenir ce midi En l’attendant, Lisa commande une pizza, et découvre avec étonnement qu’en cuisine, les pizzaiolos sont des automates de bois.

1 J'aime