L'Auberge Virtuelle

Pokemon Rébellion

Je fais une pause dans la rédaction de mon jeu (ComGob), pour lancer un petit jeu : Pokemon Rébellion.

Je vais de ce pas dans « La Salle » proposer une partie teste.

J’ai écris vite fait un brouillon :

Pokemon Rébellion

Libérez-les tous !

Tout le monde connaît Pokemon, et il est de notoriété publique qu’il s’agit de violents combats d’animaux séquestrés dans des pokeballs. Du coup je propose un jeu bien défouloir où des pokemons tabassent des dresseurs, tasent (électrocutent) des CRS, déchirent la chemise du PDG de Pokeball-Corp et le PDG avec… Cette fois, soyez du côtés des gentils. Soyez le méchamment !

Pokemon Rébellion est un jeu orienté combat (ni subtil, ni réaliste) basé sur l’interprétation et la narration. Les dresseurs envoient 1 par 1 leurs pokemons esclave se battre à leur place en leur donnant des ordres imprécis : Attaquez en groupe, utilisez la ruse, visez les (poke)balls du dresseur. Déchaînez-vous, masscarez-les tous !

Concrètement, le jeu se veut très simple et rapide à prendre en main. Très peu de règles. Les joueurs créent leur aventure et l’environnement. Pas besoin de connaître l’univers de Pokemon. Par défaut, le monde est le nôtre actuel, avec des pokemons en plus. Ce qui existe IRL existe dans le jeu. Par exemple, il ne suffit pas sortir de chez soi pour aller chercher des pokemons (en faisant combattre ceux qu’on possède déjà pour tabasser les sauvages au point qu’ils soient assez faibles pour ne plus pouvoir résister à l’enfermement dans une pokeball à laquelle ils seront attachés à vie). L’agriculture et le bétonnage ont rongé les zones sauvages (et les pokemons qui y habitent). Les joueurs peuvent interpréter chacun plusieurs pokemons rebelles (d’autant que certains peuvent mourir et d’autres être ralliés durant l’aventure). Ils décident d’objectifs personnels ou/et de groupe, typiquement un de chaque. Un objectif de groupe peut-être de s’en prendre à un pokestore, de libérer tous les pokemons d’un dresseur ou d’une équipe, d’attendre le PDG de Pokebell-Corp. Un objectif de pokemon peut-être lié à son type (pokemon feu qui veut incendier quelque chose ou quelqu’un…) une vengeance personnelle, etc. Les joueurs décident ensemble du plus gros de l’histoire. L’MJ est là pour modérer un peu et gérer des informations qui ne sont pas connues des joueurs, comme les stats des pokemons dressés rencontrés. Les pokemons ont 2 caractéristiques chiffrées : la puissance physique et celle élémentaire. La puissance élémentaire correspond au nombre de charge d’attaque ou autre action de son type. La puissance physique va déterminer qui va l’emporter si un pokemon veut encaisser la charge d’un autre. Un pokemon peut être lourd mais lent par exemple. Son apparence peut donc être trompeuse. Ces 2 données sont tirées au sort : 1D6 par niveau d’évolution de pokemon. Pas de jet de dés pour le reste. Tout le combat se joue à l’interprétation des joueurs. L’MJ arbitre cela, et joue les humains, y compris alliés, et les pokemons esclaves. L’MJ peut choisir des caractéristiques (généralement mini ou maxi) plutôt que les tirer au sort, si c’est pertinent = en gros si l’MJ trouve ça amusant. Les joueurs déterminent où il vont, qui y rencontrent, etc. L’MJ ajuste à la marge, le nombre de personnes d’un groupe, le caractère d’un adversaire, les pokemons d’un dresseur. L’MJ a le dernier mot sur la résolution des combat et du reste : pas selon son arbitraire mais au contraire pour éviter celui des joueurs.

Les pokemons sont très simplifiés. Ils ont un seul type (élément). Souvent un seul pokemon sera prévu par type (et pas forcément tous ceux du jeu). Les pokemons sont immunisés aux effets négatifs de leur propre élément. Un pokemon électrique ne craint pas l’électricité, au contraire même. En revanche, un pokemon eau qui subit un jet d’eau (« canon à eau »), reçoit une attaque physique. Projeter de l’eau se fait par une sorte de magie élémentaire qui crée de l’eau : rien à faire des lois de la physique. On n’est pas là pour se prendre la tête. L’énergie élémentaire se recharge avec ou dans son élément pour le feu, l’électricité, l’eau… Tandis que pour d’autres types, la recharge élémentaire se fera lentement, comme pour l’énergie physique, en mangeant, se reposant, etc. Il en va ainsi pour les types vent (« vol » dans Pokemon), psy, sans type (« normal » dans Pokemon)…

Les pokemon esclave, dits dressés sont obligés de suivre les ordre de leur dresseur, plus exactement de la personne qui possède la pokeball. Si la pokeball est détruite quand le pokemon est sorti, il est libéré. On peut aussi le lâcher, un peu comme en lui en donnant l’ordre. Les dresseurs utilisent leurs pokemons pour les faire combattre en donnant des instructions très simpliste et imprécise, que le pokemon exécute sans le moindre zèl. Ainsi des pokemons rebelles ont généralement le temps de réagir avant l’attaque qui vient d’être ordonnée. Exception pour se mettre en position défensive. Les pokemons dressés comme sauvages ou rebelles n’ont pas d’attaque pour augmenter ou diminuer, l’attaque ou la décence. Les pokemons dressés ont généralement une attaque physique (toujours la même ? : tacle ?) et une élémentaire (qui peut avoir des effets physiques), + éventuellement une position défensive. Les pokemons rebelles ont grossièrement les mêmes capacités, mais peuvent les utiliser plus intelligemment dans un combat, et autrement hors vombat.

Les pokemons utilisant le nom de leur espèce pour parler, les humains ne les comprennent pas. Mais peut-être comprendront-ils les gestes.

Courte liste de pokemons plus ou moins emblématiques et leurs évolutions, ainsi que les noms et effets des attaques courants. (Je connais personnellement très mal Pokemon.)

Pichu – Pikachu – Laichu : pokemon électrique, attaque « tonnerre » (en gros l’effet d’un taser violent) peut toucher une cible comme le courant part à la terre. Peut notamment se recharger sur le secteur. Pitchu est lvl0 = D4. Pour passer Pikachu lvl1 : +1 aux scores du lvl0. Pour faire directement un Pikachu D6 comme pour les autres lvl1.

Bulbizarre – Herbizarre – florizarre : pokemon plante (régénère son énergie élémentaire dans la végétation ?), utilise des lianes pour frapper quand un dresseur en donne l’ordre, pour beaucoup de possibilités autrement !

Nidoran – Nidorini – Nidoriboss : pokemon poison ou juste immunisé contre le poison ? Mâle rose et femelle bleue contrairement au cliché sexiste de la plupart des humains.

Roucool – Roucoups – Roucarnage : pokemon volant type Vent, attaque « bourrasque » effet de souffle

Sabelette – Sablaireau : Pokemon pangolin qui ne peut pas refiler le COVID19 (ce n’est pas l’hôte intermédiaire). Aveugle en lançant du sable.

Racaillou – Gravalanch – Grolem : pokemon caillou : roche, coup de poing utilise son physique + jet de cailloux (type roche. Le lvl1 peut léviter (compétence de type magnétique = roche) mais pas voler.

Salamèche – Reptincel – Dracofeu (vole) : pokemon feu

Carapuce – Carabaffe – Tortank : pokemon eau tortue : Canon à eau.

Abra – Kadabra – Alakazam : Pokemon télékinésiste (psy)

Glace, spectre, ténèbres ?

Écrémeuh : pokemon exploité pour le lait (pour perso rebelle éventuellement)

1 J'aime

Dans La Salle : Partie teste Pokemon Rébellion