L'Auberge Virtuelle

West Marches ou un style de campagne "Sandbox" très cool?

Bonjour à vous !

Quelqu’un connaît ce style de campagne et en aurait fait ?

Je n’ai jamais fait ce genre de campagne ou presque pas, je ne sais pas si pathfinder Kingmaker peut s’en rapprocher mais j’en suis un peu tombé amoureux.

Ne serait-il pas super cool d’avoir un monde sandbox dans le quel l’auberge entière jouerait selon l’envie des joueurs dans la même zone « open world hex-map » ? ^^

Liens à propos de ce style de campagne bac-à-sable:

Site du créateur de West Marches: http://arsludi.lamemage.com/index.php/78/grand-experiments-west-marches/

2 J'aimes

Toutafé je connais un peu Mat Colville a fait une vidéo dessus et je crois que @Samuel a lancé une campagne dans le style « West-March »

La vidéo de mat Colville.

1 J'aime

Ce n’est pas ce qui manque, les campagnes ouvertes en bac à sable sur l’Auberge. Le souci qu’on a c’est surtout de gérer les joueurs : laisse-t-on la priorité à ceux qui ont joué la dernière fois ? Dans ce cas on risque de toujours se retrouver avec les mêmes. Ou faire passer les nouveaux en premier ? Il devient difficile de garder la continuité. L’équilibre entre les deux est difficile à trouver. Une bonne solution est souvent de faire plus de parties pour que tout le monde puisse jouer, mais ça prend vite du temps pour le meneur, ou requiert une coordination souvent difficiles entre plusieurs meneurs.
C’est très fun à jouer, c’est juste galère à gérer.

1 J'aime

Alors techniquement @Whidou le style westMarches demande un grand nombre de joueurs pour bien fonctionner (2, 3 groupes de 4 ou 5).
L’organisation est géré par les joueurs en fonction de ce que chacun a envie d’accomplir dans la fiction.
Les rapprochement vont se faire de manière organique entre les joueurs (ex On a besoin d’un cartographe qui connaisse les dangers des rivières du Sud et d’un médecin pour la base du groupe)
Les joueurs dans ce style sont les moteurs proactif de l’histoire, ils dessinent eux même la carte et prennent les notes concernant les rumeurs donner par le MJ lors de leur séance.
Le MJ ne communique pas d’information en dehors de ce qui est donné durant la séance.

Cela pour encourager la communication entre les joueurs et les pousser à prendre des notes sur les endroits traversé les pièces qui n’ont pu être exploré (car danger trop grand, clé manquante ou gardien trop puissant).

L’approche n’est pas adapté à toute les tables mais libère le MJ de beaucoup de contrainte d’organisation pour se concentrer sur la fiction et les mouvements des fronts.

Dans l’idéal il y a même plusieurs MJ qui construise et gère ensemble une aventure et qui compare leurs notes entre eux via CR après chaque séance.
Cela aide à avoir un enchaînement de partie régulier et dynamise les rumeurs et péripéties qui surviennent dans l’aventure.

(jetais en train de préparer une traduction / billet sur le sujet avant que @JulesWalther ne me coiffe au poto ;))

1 J'aime

J’aime bien les campagnes d’exploration « Hexcrawl » comme forbidden land et mutant year zero mais j’aimerais bien faire une campagne « west marches » avec Pathfinder 2.
Plein de joueurs qui modifieraient la zone explorée, des cross-story avec d’autre groupe, les joueurs pourraient passer de groupe en groupe (à travailler en ce qui concerne la raison pour ça mais c’est l’occasion de raconter une histoire. Peut-être une menace large et commune peut fédérer tout les joueurs), etc etc etc Suis emballé. ^^

Le problème est que je n’ai pas le temps en semaine. T_T Mon horaire s’allégera dans 1 semaine et demi mais pour peu de temps. T_T

http://arsludi.lamemage.com/index.php/78/grand-experiments-west-marches/

C’est l’article que j’étais en train de traduire @JulesWalther :slight_smile:
Ben Robbins est celui qui a posé les bases du genre (même si le genre en lui même est bien plus vieux mais avant c’était pas structuré on « jouait comme ça »)
Ben à lister les éléments intéressant / important du style qui encourage la dynamique et la communication de groupe.
Les joueurs peuvent même en arriver à jouer « tous seuls » lors des phases de « ville » pour partager les connaissances, cartes, rencontre, menace, pièges, énigmes…

1 J'aime

Je me demande s’il est possible de faire du West Marches en cyberpunk, sc-fi semble assez simple: vaste système de planètes abandonnées avec des infrastructure et tech d’une ancienne civilisation. Mais Cyberpunk demande pas mal de npcs et le style de west marches, d’après l’article plus haut, nous dit de ne pas en avoir ou juste de manière limitée en ville.

Ok, quelqu’un essaie de le faire. ^^

L’idée d’un « mmorpg » avec un jdr papier me fait réfléchir. Je trouverais ça hyper cool d’avoir plein de joueurs regroupé par groupe de 3 - 5 et même quelques DM avec comme point commun, la carte du monde et ce qu’ils découvrent, accomplissent, modifient, crée, etc
Ca ne pourrait presque se faire que par internet mais pourrait être mixé avec des sessions IRL. ^^

1.Une session démarre avec l’envie d’un groupe de joueurs qui se sont rassemblé afin de l’exécuter dans le jeu
2. La session a lieu grâce à un cool, courageux GM
3. Les joueurs font un compte-rendu de la partie et ce qu’ils ont accompli pour que les autres puissent être tenu au courant. ^^

P.S. La préparation semble massive pour ce genre de jeu.

C’est pour ça que c’est mieux d’être 2 / 3 MJ pour la mise en place.

Dans settings cyberpunk il faut adapter des choses… l’exploration n’étant plus un enjeu il faut une intrigue politique / social complexe avec un groupe de résistant ou de mafieux qui sont pris entre les changement de politique du gouvernement sur lequel c’est compliqué d’agir et des guerres de territoire avec des gang locaux par exemple.

Chaque session peut être une « reconnaissance » pour chopper des informations sur la prochaine cible une « Mise en place » pour s’occuper de la logistique des fausses identités du matos des véhicules et enfin les « executions » ou l’on déroule l’opération.

La ou la donne change c’est que normalement en westMarches la « ville » est sûr alors quen cyberpunk le « quartier » ou réside les personnages / le QG de la mafia peuvent se faire attaquer. (et du coup cest au MJ de lancer cette initiative).

1 J'aime

Coucou, a bah tiens, je ne savais pas que ce genre de campagne avait un nom et était aussi… Pas cadré, documenté ? En tout cas merci, je vais avoir de la lecture du coup :slight_smile:

Personnellement, je n’en ai pas fait, j’ai fait un peu de kingmaker et des campagnes gestions, mais jamais à plusieurs tables sur la même partie. ( Pas en même temps en tout cas )

Je ne vais pas être très original, en disant qu’effectivement ça doit être très sympa, mais aussi assez compliqué sans une organisation un minimum carré derrière.

Je n’ai pas beaucoup d’exemples de partie à plusieurs MJs, la seule que j’ai eue IRL s’est assez mal passé ( À partir du moment où ils n’ont plus eu la même vision de l’univers et de l’organisation et plus le temps de se réunir pour en discuter, ça s’est vite cassé la gueule. ) Et une multi-table ( Une campagne avec un MJ, mais deux tables aux joueurs passant de l’une à l’autre suivant les besoins/l’intrigue et se réunissant de temps en temps et autant dire qu’à 10 à 14 PJ’s ça deviens vite la foire.) Qui c’est globalement bien passé, un peu moins lors des réunions de tables :innocent:

Mais je suis certain qu’en se mettant d’accord au début et en discutant de l’univers, de l’organisation et de la vision de chacun ça se passerait bien.

1 J'aime

@JulesWalther pour remplacer l’hexcrawling d’un settings med-fan qui représente 60% du jeu je pense qu’on peut utiliser le système de « clock » de projet à faire avancer.

Il y a des « clock offensive » (Raid sur votre base, Inspection gouvernementale, Arrivé de concurrent dans le quartier) et des « clock de projet » qui représente les projets en développement des joueurs (création d’un somnifère se déclenchant avec reconnaissance adn, vol d’identité de la Corpo X, recherche d’information sur la planque de l’organisation Criminel Y.

Faire avancer une clock représente le même genre d’action et de risque que d’explorer un hexagone.
Faire avancer une clock peut alerter d’autre front et créer des réactions sur des clocks offensive.

2 J'aimes

Yep, ça semble être une bonne mécanique. ^^

Pour l’avoir fait deux fois ici comme mj et participé à l’une d’entre elle comme joueur avec la table d’Éric, je dirais que le plus « gênant » c’est la progression exponentielle des PJ les plus impliqués par rapport aux autres. Globalement au bout d’un mois ou deux tu réduis ton pool de joueurs à 5-6, les plus motivés et dispo et lorsque les « casu » reviennent ils sont complètement largués au niveau background et level.

Pour le BG on ne peut pas faire grand chose. Pour le level , je pense que si je relançais une table comme ça, soit j’utiliserai une mécanique à progression très très lente et ou la différence de niveau n’est pas trop marquée (genre brigandyne) soit je ferai des level Up très très rarement pour des mécaniques D&D like.

Ou alors quelque chose à base d’équipements… Qui peuvent donc se filer aux perso mécaniquement moins développés.

1 J'aime