L'Auberge Virtuelle

Donjons & Dragons fait-il mal au JDR?

Je viens de regarder Donjons & Dragons : la révolution du jeu de rôle sur Clique TV.

Selon vous, est-ce que D&D a fait évoluer et continue de révolutionner le JDR ou serait-il temps de ranger ce jeu sur l’armoire ?

Hâte de vous lire l’Auberge. :nerd_face:

1 J'aime

Je ne suis pas le meilleur placé pour en parler, je n’ai jamais beaucoup joué avec, ma version préférée était la 4 :relieved:
J’ai l’impression que D&D est encore une bonne locomotive pour le JDR, il amène encore beaucoup de nouveaux joueurs notamment par l’intermédiaire des parties diffusées sur Youtube.
Pour ce qui est de révolutionner le jdr ou même le faire évoluer j’ai des doutes…

1 J'aime

Bien d’accord avec toi.

Certaines parties diffusées sur Youtube sont vraiment bien car elles mettent en avant le loisir à plein de monde, mais elles représentent une pratique parfois limitée, presque clichée : typiquement le MJ-dieu tirant les ficelles de son univers fantasy derrière son écran et devant tout gérer.

Cependant sur cette Auberge on connait les multiples façons de jouer aujourd’hui (seul, en ligne, sans préparation, sans mj, sans dés …)

Bref. Les pratiques, les joueurs et joueuses évoluent ! Il est grand temps de mettre du désordre dans le jeu de rôle non ? Tuons le dragon ! Symboliquement hein, c’est sympa DnD aussi. :slightly_smiling_face:

Je pense qu’il y a des joueuses qui ont besoin de temps et de maturité pour s’essayer à autre chose qu’un « D&D-like ». Le côté jeu vidéo adapté en papier, où tout est possible dans le cadre des règles, est assez facile à appréhender si on se base sur une expérience vidéoludique.

L’anecdote personnelle : Un jour j’ai essayé d’initier mes amis au PBTA avec une campagne de Monster of the Week. Malheureusement ils n’ont pas vraiment accroché. Non seulement ils ont eu du mal à prendre en main le système, mais ils se sont demandé où le jeu voulait les emmener? Du coup on s’est vite rabattu sur du Chroniques Oubliées -_-"

1 J'aime

Oh mince. Il y a peu j’ai essayé Braquage en plein jour (PbtA donc) en ligne avec un groupe d’amis habitué au JDR. Même réaction ! Ça n’a pas accroché. Dur de prendre en main le système, car beaucoup de moves de personnages…

En fait je me demande si des jeux comme Dungeon World sont une bonne transition entre du DnD classique et des systèmes plus nouveaux.

2 J'aimes

Je pense que c’est une bonne piste.
C’est justement ce que j’ai envie de tester avec mon fameux groupe « CO » en intégrant progressivement certaines mécaniques de DW, notamment en adaptant au cas par cas les actions de base.

1 J'aime

Sneaky ! :grinning:

Est-ce que DnD fait du mal au Jdr ? Je ne pense pas, non.
DnD ce n’est jamais qu’une autre manière de « consommer » du Jdr. Au même titre qu’on peut aimer les films d’actions et détester les films d’horreurs par exemple.

DnD a cet avantage d’être un-peu la figure de proue du Jdr, si tu dis à un non joueur que tu fais du Jdr il y a beaucoup de chance qu’il te dise « Ah ouais, tu fais du Donjon et Dragon ? » (ou que le nom lui dise quelque chose) plutôt qu’il te sorte « Ah oui ! Monster Of The Week c’est ça ? ». :sweat_smile:
Du coup il a attire à lui beaucoup de monde. Pas par sa simplicité en tout cas (franchement je trouve le système assez lourd, mais c’est peut-être moi) mais parce qu’il surf sur des éléments très connus tel que le med-fan qui est quasi incontournable (sans parle du Seigneur des Anneaux qui n’a jamais entendu une histoire mettant en scène un/des aventuriers valeureux au moyen âge affrontant des créatures extraordinaire ?) et décharge pas mal les joueurs. Tu peux faire du DnD en tant que joueur et t’amuser sans « t’embêter » à essayer de créer un personnage tout en profondeur. Un-peu en mode « PMT » je dirai, en s’en fou de savoir si ton guerrier est un personnage tourmenté par son passé ou quels sont ses valeurs, en tant que joueur tu peux te limiter à vouloir découvrir une histoire (géré par le MJ) et t’amuser avec le système (faire des combats principalement dans le cas de DnD).

Et du coup comme DnD est une porte d’entrée assez commune au Jdr l’effet un-peu plus pervers selon moi c’est qu’il donne une vision unique du Jdr dans laquelle certains joueurs peuvent finir par s’enfermer. « C’est quoi un move ? Pourquoi je dois amener un élément dans la narration, c’est pas le rôle du MJ ? J’ai vraiment le droit de faire ça ? Quoi, c’est le système qui le demande !? »… Et si le joueur de base n’a pas envie de découvrir une autre manière de faire du Jdr et ben… pas grave !

Donc non, DnD ne fait pas de mal au Jdr il attire de nouveaux joueurs et c’est tant mieux ! Ça démocratise notre loisir et si certains (beaucoup ?) des ces joueurs ne sortirons jamais d’un DnD-like et passerons à côté du PbtA (ou de Fate !!! :heart_eyes:) et bien qu’à cela ne tienne, c’est leurs goûts et envies, certains s’y intéresserons tout de même (et finirons par peut-être par passer par ici ! :smiley:) et alimenterons à leurs tours la diversification du Jdr.

2 J'aimes

Est-ce que DnD fait du mal au Jdr ?

Bon j’avoue que mon titre avait aussi pour but de faire tiquer et de lancer le débat. Mon plan diabolique fonctionne.

C’est une excellente remarque.

En fait ce qui m’a embêté dans l’émission c’était d’associer DnD avec le jeu de rôle en général (mais j’aurais peut-être dû me méfier quand le titre est littéralement " Donjons & Dragons : la révolution du jeu de rôle" :flushed:).

Je pousse un peu mais pour moi ce serait comme parler de L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat dans toutes les émissions de cinéma. Je sais que Donj’ a lancé et popularisé le jeu de rôle, mais aujourd’hui c’est devenu un JDR et une pratique parmi tant d’autres.

Super un débat !
Ça faisait longtemps ^^

Au vu des réponses précédentes je compte prendre l’angle d’attaque « Faut-il en finir avec donjons et dragons ? ».
Car le problème ne semble pas tant que ça soit un bon jeu ou pas, ou qu’il est le père des jeux de rôles tel que nous les connaissons (par ce que sans rire chainmail ça se discute).
Mais plutôt qu’il est un mètre étalon quelque peu encombrant.

Dès que l’on parle de notre passion a toutes personnes étrangères aux milieux geeks, il est quasi impossible de ne pas citer son nom. Et quand bien même la personne aurait de vagues notions, elle invoquerait rapidement ce jeu de Gary Gaygax. Et pas un autre.
La faute en partie à Wizard of the coast qui après avoir acheté la licence, envoya un bulldozer de marchandising. Que ça soit les jeux vidéo qui ne se comptent plus, le dessin animé, les trois films …etc
Tous ces produits dérivés de qualité très variable ont été sans le vouloir, plus que porte étendard de la licence. Mais du genre tout entier.
Plus récemment dans les milieu littéraires de l’imaginaire, on commence à voir un vague de « coming out » de rolistes, comme Chatam ou Jean-Philippe Jaworski. Qui ont joué à ADD.
Il est désormais difficile d’aborder ces œuvres de fictions sans y voir l’ombre du jeu de TSR.

Même la culture pop s’en ai emparée. Dans les séries, les jeux vidéo, films. Si les protagonistes doivent jouer ça seras à Donjons et dragons et pas un autre.

Résultat, les clichés et gimmick de ADD ressortent sur tout le monde du JDR.
Que ça soit le système de résolution, les PMT, le medfan foutraque …etc
En écrivant cette chronique je me dit que les choses seraient différentes si par exemple vampire ou traveler avaient pris la place de l’ancêtre dans la culture pop.

Voilà pourquoi je parlais plus haut d’un mètre étalon encombrant.

Je pense donc qu’il faut en finir avec donjons et dragons mais pas en tant que père de jeux de rôles, ni en temps qu’égérie dans le passé mais en tant que sacrosainte référence.
Et si vous voulez mon avis, ça n’est pas prêt de changer.
Donjons et dragon demeure un bon jeu et bien qu’il ait créé de la concurrence, il reste, à mon sens pour de mauvaises raison indétrônable.

2 J'aimes

Merci pour cette chouette réponse !

J’imagine un podcast « Vampire de Naheulbeuk » ou une série pour enfant « La mascarade du mercredi » … :smiley:

1 J'aime

On pourrais aller plus loin.
Avec vampire la mascarade le dessin animé, traduit au club Do sous le nom « Le bal masqué des vampires ».
Et un vampire Vampire la mascarade par Courtney Solomon. Ou Profion le Ventrue essaie de destituer la gentille Toréador de son trône de princesse.

Plus sérieusement, le seul autre candidat qui aurais pu rivaliser avec ADD c’est Cthulhu.
Mais l’univers n’est pas assez grand publique et la formule n’est pas aussi déclinable.

1 J'aime

La question se pose !

À première vue on pourrait croire que même notre cher ami à barbe tentaculaire fait pâle figure devant le géant Donjon…

Mais je peux me tromper car il a beaucoup d’adeptes de la première heure, peut-être des fans ici témoignerons … :octopus: Après tout Lovecraft et ses récits on eu un impact profond sur la culture populaire, tout comme Le Seigneur des anneaux.

Et si finalement c’était lui la vrai révolution du JDR ?

1 J'aime

Je me permets de rebondir.

J’ai peur que ton raisonnement comporte une faille.
Car Cthulhu comme tu l’as bien dit est issue des récits de Lovecraft avant de se transformer en licence.
Donjons et dragons est un matérielle qui puise dans le seigneur des anneaux et la terre mourante. Mais qui pour des raisons de droits d’auteur n’as jamais pu les assumer.

Tout ça pour dire que, déjà à la sortie de l’appel de Cthulhu le mythe est connu par des afficionados.
Bien que les référence à l’œuvre du maitre de providence abondent dans la pop culture difficile de dire si elles ont été portés par Sandy Peterson ou Weird Tales.

Une anecdote que j’aime bien. Des théorises du complot ont pris pour argent contant une blague libraire américain des années 70, 80. Qui est d’entrer dans inventaire le Necronomicon et de noter qu’il est ranger dans les A, comme A Alhazred.

1 J'aime

Pourtant je ne peux m’empêcher de lutter intérieurement contre ce Goliath de dnd. Non seulement car je me sens exister sur ce forum, mais aussi parce que ça me donne l’air du type cool allant à contre-courant. :sunglasses:

Plus sérieusement, tu as raison.

En y réfléchissant, Donjons et Dragons ne m’évoque pas seulement un univers, mais bien un concept ancré dans le monde du jeu de rôle, indissociable - je l’admets - de celui-ci. :slight_smile:

1 J'aime

Je pense aussi que le Mythe de Cthulhu n’aurait pas pu assumer le rôle de DD, car il représente vraiment un état d’esprit bien spécifique avec ses références irréelles et son récit intrinsèquement impalpable, voir « impossible à appréhender » (du moins tel que le présente la fiction :wink: ).

Tandis que D&D sert avant tout, selon moi, d’exemple de mécanique qu’on pourrait abusivement raccourcir au fameux « Porte-Monstre-Trésor ».

(Il est d’ailleurs amusant d’entendre certains néophytes citer le jeu de société « Munchkin » comme étant après coup leur première expérience de jeu de rôle… :stuck_out_tongue:)

Un autre argument pour D&D est son fonctionnement en campagne, et donc la persistance avec laquelle il est joué. En effet j’ai un peu de mal à imaginer une table qui ne jouerait que du Cthulhu, recréant inlassablement de nouveaux personnages en s’enfonçant chaque jour un peu plus dans la folie XD.

Du coup, Vampire la Mascarade est peut-être finalement la bonne alternative à l’écriture d’une dystopie, mais cet univers ne semble-t-il pas limité en comparaison de l’Héroïc Fantasy? Les vampires et les loups-garous ne sont-ils pas finalement qu’une partie de cet univers?

1 J'aime

OBJECTION !!!

Désolé, j’adore Phoenix Wright.
Mon chère @Orsu c’est plutôt l’inverse. A l’époque des premières sorties de ADD vampire et loups garous sont avant tout des monstres de la Hammer.
Si je ne dit pas de bêtises, c’est l’extension Ravenloft qui va introduire l’univers de l’horreur Gothique dans le médiévale fantastique.

2 J'aimes

Oh le vil troll !

En quoi au juste D&D ferait-il du mal au JDR ? Est-ce que sa couverture médiatique donne une mauvaise image ? Ou bien tu crains que cette même couverture occulte les nombreuses alternatives qu’offre le JDR ?

Pour ce qui est de la mauvaise image, je pense qu’on peut tous s’accorder sur le fait que la chasse aux sorcières est terminée. Le jeu de rôle n’a jamais été aussi populaire qu’aujourd’hui (à vérifier).

Quant à l’occultation des alternatives, je pense que c’est la responsabilité des acteurs du JDR de les mettre en avant. Certains le font très bien à leur échelle.

C’est vrai que D&D est une grosse locomotive (alors qu’on pouvait en douter après l’échec de D&D4E malgré ses qualités). On a vu Pathfinder arriver avec ses publications effrénées d’Adventure Paths, qui a aussi fait figure de locomotive et encore aujourd’hui (on me dira D&D - Pathfinder, bonnet blanc - blanc bonnet). Et voilà que D&D5E reprend la main avec un système « épuré » plus accessible et une foultitude d’actual play pour en faire la promotion.

Finalement, D&D est le plus connu des JDR par les profanes (si j’ose m’exprimer ainsi) grâce à sa couverture médiatique. Et il ouvre une porte pour ceux qui souhaitent s’y intéresser. À nous après de montrer ce qui existe par ailleurs.

Je ne pense pas que D&D fasse plus de mal au JDR que Diablo n’en fait au hack’n slash.

J’ai envie de retourner la question : Si D&D disparaissait, comment se porterait le JDR ?

3 J'aimes

Je plaide coupable. Mais c’était sans compter sur l’inébranlable bienveillance des membres de l’Auberge… :slight_smile:

Super question, j’aurais même dû commencer par cet angle moins racoleur.
A première vue, je pense que s’il disparaissait aujourd’hui, le JDR se porterait plutôt pas mal, notamment grâce aux alternatives dont tu parles si bien (Pathfiner me semble l’exemple le plus criant).

S’il disparaissait de notre espace-temps, c’est une autre histoire. Peut-être d’autres descendants auraient vu le jour, notamment par le biais des livres dont vous êtes le héros ? Et que Gary Gygax serait à la tête d’une filiale concurrente de Games Workshop, faisant une guerre marketing à Warhammer digne de Pepsi et Coca. :grin:

Même sans parler de Pathfinder, Fantasy craft, Héros et dragons qui sont des copies carbone.
Du medfan générique on en a une dizaine par ans.

De loin, les meilleurs c’est Dragon de poche et Dungeonworld #mauvaisefoi

2 J'aimes